Zoom sur l'œuvre Carré noir sur Fond blanc de Malevitch

Publié le 14 Juin 2022
© Photo (C) Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Jacques Faujour

Kasimir Malevitch est considéré comme l'inventeur de l'abstraction. Ainsi, avec Kandinsky et Mondrian, il remet en question ses prédécesseurs sur la forme de l'art.

Carré noir sur fond blanc est une peinture sans objet, qui appartient à une série d'œuvres qui se nomme Suprématies. Ce nom s'inspire de son mouvement Suprématisme. Malevitch déclare plus tard : "Il ne peut-être question de peinture dans le suprématisme. La peinture est périmée depuis longtemps et le peintre lui-même est un préjugé du passé."

Le suprématisme, comme le définit Malevitch, constitue le stade ultime d'un art totalement neuf. En 1918, l'artiste crée Carré blanc sur fond blanc, comme la destruction de ce qui précède. L'œuvre, la plus tardive et conservée au Centre Pompidou, et très proche de la version originale du Carré noir.

Selon plusieurs sources, deux autres tableaux ont été peints par Kasimir Malevitch derrière le Carré noir sur fond blanc. Pour les scientifiques, la première œuvre qui se cachait derrière le Carré noir est une composition cubo-futuriste, tandis que la seconde, cachée entre la première peinture et le Carré noir s'assimile plus à une composition proto-suprématiste.

En juin, l'art abstrait est à l'honneur sur Museum TV. Rendez-vous sur notre plateforme de streaming pour regarder encore plus de contenus sur l'art.