"Les Ménines" de Diego Vélasquez

Publié le 26 Avril 2021
"Les Ménines" de Diego Vélasquez

Cette toile complexe et énigmatique fut l'une des plus commentées de l'histoire de la peinture occidentale. Les Ménines sont peintes par Diego Vélasquez en 1656.

Autoportrait (1643)


Vous avez sous vos yeux un des tableaux les plus célèbres au monde mais aussi un des plus étranges. Nous sommes dans le vaste atelier de Velasquez, la salle du palais de l’Alcázar de Madrid. Diego, le voilà. Ici, sur le côté avec son pinceau et sa palette de peinture. Mais celle qu’on remarque surtout, car la lumière tombe sur elle, c’est cette petite fille. Et ce n’est pas n’importe qui : voici la jeune infante Marguerite-Thérèse, la fille de Philippe IV, le roi d’Espagne.


La fillette est entourée d'une bande un peu bizarre : un chaperon, un garde du corps, une naine, et un chien. Et surtout de ses demoiselles d’honneur - Meninas en espagnol. Vous l’aurez compris, c’est de là que vient le titre de ce tableau.
Alors d’où vient l’aspect étrange du tableau ? Que regardent l’infante et le peintre avec autant d’attention ? Pour le savoir, regardez bien au fond de la pièce. Ici, dans ce miroir, on voit le reflet d’un couple. Il s’agit en fait du roi Philippe IV et de la reine, quasiment hors-champs.
Vélasquez est en train de peindre leur portrait et la scène est vue à travers leurs yeux. L’artiste a placé le spectateur dans les chaussons du roi ! Voilà pourquoi cette toile a fait couler beaucoup d’encre : un “face à face” avec le peintre en pleine création qui ne laisse pas indifférent.

Lieu d'exposition : Musée du Prado, Madrid