5 oeuvres méconnues de Claude Monet

Publié le 23 Mai

Claude Monet est l’un des chefs de file de l’impressionnisme. Pour lui rendre hommage, Museum TV vous présente aujourd’hui 5 œuvres oubliées du grand public mais pourtant majeures de l’artiste peintre du XIXème siècle.

La femme en robe verte

© Calerie Kunsthalle de Brême, Allemagne

En 1866, Claude Monet réalise un portrait de pied de celle qui deviendra sa femme 4 ans plus tard : Camille Doncieux. Réalisée en 4 jours seulement, la toile représente la jeune femme alors âgée de 19 ans de dos, vêtue d’une longue robe verte. Camille Doncieux deviendra le modèle préféré de son mari, apparaissant notamment sur des toiles célèbres telles que “Le déjeuner sur l’herbe” (1866) ou “Camille Doncieux et son fils” (1875). "La femme en robe verte" sera exposée au Salon de peinture et de sculpture ce qui vaudra au jeune peintre, alors peu connu, d’être remarqué par la critique. Monet obtint la médaille d’argent pour ce tableau. L'œuvre fut vendue 800 francs à Arsène Houssaye, directeur de la revue “l'Artiste” et est aujourd’hui exposée à la galerie Kunsthalle de Brême en Allemagne.

La plage de Pourville

La plage de Pourville est une huile sur toile peinte en 1882 par Monet. Elle est issue d’une série de peintures réalisées cette année-là dans la petite station balnéaire de Pourville-sur-Mer (qui fait aujourd'hui partie de la commune de Hautot-sur-Mer), près de Dieppe. Le tableau a été acheté par le Musée national de Poznań, en Pologne, en 1906. En septembre 2000, l'œuvre est subtilisée. Découpée de son cadre et remplacée par une copie qui avait été peinte sur du carton, elle ne sera retrouvée que 10 ans plus tard, le 12 janvier 2010, dans la ville d'Olkusz. Le suspect a été retrouvé grâce à ses empreintes digitales et à d'autres preuves laissées sur le lieu du vol. À l'époque, le tableau, estimé à plus d'un million de dollars, était le seul tableau de Monet exposé en public en Pologne.

Boulevard des Capucines

© Musée d'art Nelson-Atkins

En avril 1874 se tient la première exposition de la Société anonyme des artistes peintres, sculpteurs et graveurs, regroupant Monet, Renoir, Pissarro et Sisley. C’est lors de cette exposition que Monet a exposé l'œuvre qui allait donner au groupe son nom durable, "Impression, soleil levant". Parmi les autres œuvres de Monet, figure le célèbre “Déjeuner” de 1868, et le moins célèbre “Boulevard des Capucines”.  Cette peinture du boulevard fut réalisée depuis l'appartement du photographe Nadar au n° 35. Monet a peint le sujet deux fois et on ignore lequel des deux tableaux, celui qui se trouve aujourd'hui au musée Pouchkine de Moscou ou celui qui se trouve au musée d'art Nelson-Atkins de Kansas City était celui qui figurait dans l'exposition révolutionnaire de 1874. Cependant, le tableau de Moscou est privilégié par les historiens de l’art. 

© Musée des Beaux-Arts Pouchkine

Les dindons

Les dindons est une toile qui fait partie d'une série de peintures de Monet peintes en 1877 lors de son séjour à Montgeron, chez Ernest Hoschédé.  Ce dernier est le père de Suzanne Hoschédé. Elle est l'une des muses de Monet, qui deviendra d’ailleurs son beau-père lorsqu’il épousera en secondes noces Alice Hoschedé au décès de son époux. C’est d’ailleurs à cette période qu’il fera connaissance de sa future femme, avec laquelle il se liera le 16 juillet 1892, 13 ans après le décès de Camille Doncieux. Sur cette toile peinte par Monet, on peut y voir le parc du château de Rottembourg, où il séjourne. La pelouse du parc est animée par les dindons qui donnent leurs noms à l'œuvre, dont l'un a le cou coupé par le cadrage. Le tableau sera revendu par Ernest Hoschédé un an après sa création pour pallier à des problèmes financiers. Il est aujourd’hui visible au musée d’Orsay

Terrasse à Sainte-Adresse

La Terrasse de Sainte-Adresse ou Jardin à Sainte-Adresse est réalisé par Claude Monet sur la terrasse d'une maison surplombant la mer dans la station balnéaire de Sainte-Adresse au cours de l'été 1867. Les personnages du tableau sont probablement le père du peintre, Adolphe Monet, assis sur une chaise et, à l'arrière-plan, près de la clôture, Jeanne-Marie Lecadre, une cousine éloignée de l'artiste. On la voit avec son père, le docteur Adolphe Lecadre. Le personnage à l'arrière-plan, à moitié caché par un parapluie, pourrait être Sophie Lecadre, sœur et fille des personnages.
Le peintre fait avec ce chef-d’oeuvre le choix de couleurs réalistes. La couleur dominante du premier plan est un vert aux tonalités lumineuses tandis que l'arrière-plan est le théâtre d’un bleu sombre aux tonalités éteintes, miroir des couleurs du ciel et la mer.

Retrouvez de nombreux programmes sur Monet, Manet et Renoir sur notre plateforme de streaming My Museum.