Les Nymphéas, Claude Monet, de 1914-1926

Lucas Wils
Publié le 13 Août 2021
Les Nymphéas, Claude Monet, de 1914-1926
©Musée de l'Orangerie, Paris

Cette plante aquatique est Le symbole de l’impressionnisme, le mouvement le plus populaire de la peinture. Rendu célèbre par l’artiste Claude Monet, père fondateur du mouvement, ce nénuphar est la star de son oeuvre : Les Nymphéas. Claude a une réelle fixette sur Les Nymphéas, il n’a pas réalisé 1 oeuvre, ni 2, ni 7 mais 250 séries.

Car Claude adore les séries. La gare Saint-Lazare, 12 tableaux, la cathédrale de Rouen, 30 tableaux, le parlement de Londres, 19 tableaux. Mais revenons à nos nénuphars. A Giverny, dans son “atelier à ciel ouvert”, il capte les changements de lumières sur ces petites lunes d’eau. Il réalise des oeuvres aux dimensions spectaculaires, pour favoriser les immersions totales.

Durant les trente dernières années de sa vie, Claude Monet perd la vue. Ses “aquarium fleuris” qu’il reproduit à l’infini deviennent de plus en plus flous à l’image de sa vision. L’artiste, l’air de rien, est avec ses fleurs floues un des premiers abstractionnistes.

En 1918, Claude contacte son grand copain Georges Clemenceau pour lui léguer des Nymphéas. Claude invente alors, un lieu unique au musée de l’Orangerie : deux salles ovales qui exposeront 8 toiles. Un véritable havre de paix après les horreur de la guerre. Une oeuvre 360°, éclairée à la lumière du jour et qui mesurent près de 100m de long.