Giverny, le hâvre de paix de Claude Monet

Publié le 12 Mai

Dans l’Eure, en Normandie, se situe le village paisible de Giverny. Célèbre pour avoir accueilli les dernières années de Claude Monet, la commune de Giverny est aujourd’hui la gardienne du souvenir de celui qui fut l’un des plus grands peintres impressionnistes de tous les temps.

Claude Monet fait l’acquisition d’une demeure à Giverny en 1890, alors qu’il est âgé de 47 ans. S'il loue déjà la demeure dans ce village normand depuis 7 ans, il s’y plaît tant qu’il en fait l’acquisition. Le peintre ne le sait pas encore, mais c’est dans cette maison qu’il coulera des jours heureux jusqu’à la fin de sa vie. Les longues 36 années qu’il passera à Giverny seront également les plus prolifiques d’un point de vue artistique, car c’est ici qu’il réalisera ses Nymphéas. C’est d’ailleurs lui qui fait creuser en 1893, sur un bras de l'Epte, le bassin aux nénuphars qui lui inspirera la célèbre série.

Le bassins aux Nymphéas, harmonie verte, de Claude Monet (1899)

Si Claude Monet est déjà un peintre connu et reconnu, c’est après son aménagement à Giverny que l'artiste nous signera ses plus belles toiles, inspirées par la beauté et la tranquillité de ce petit village. L’artiste réalise notamment des toiles représentant les paysages de Giverny, ses couchers de soleil, ses champs, ses jardins, ses prairies et même le bras de seine qui coule jusqu’ici. Bien qu’il soit le peintre des paysages par excellence, Monet se plaît également à représenter la vie telle qu’il la perçoit à Giverny, rappelant très souvent sa célèbre toile “Le déjeuner sur l’herbe”, peinte des années auparavant en 1863. Ainsi, le peintre nous laisse des superbes tableaux montrant les activités telles qu’elles étaient pratiquées à la fin du XIXème siècle, comme les balades en barques, en canoë, et même les séances de peinture en pleine nature.

Ainsi, en plus de la série des Nymphéas, Monet nous offre des oeuvres comme le sublime “Bassins aux Nymphéas”, “Dans le bois de Giverny, Blanche Hoshedé à son chevalet avec Suzanne lisant” ou encore “Le Jardin de l'artiste à Giverny”. La plupart de ces œuvres sont aujourd’hui conservées dans les musées consacrés au mouvement de l’impressionnisme, comme le Musée d’Orsay ou le Musée Marmottan-Monet.

Dans le bois de Giverny, Blanche Hoshedé à son chevalet avec Suzanne lisant, Claude Monet (1887)

A son décès le 5 novembre 1926, Claude Monet est enterré dans le cimetière qui jouxte l'église de la commune.

Aujourd’hui, son ancienne demeure et les jardins sont ouverts à la visite, par l’intermédiaire de la Fondation Claude Monet. C’est le deuxième lieu le plus visité en Normandie après le Mont Saint Michel. La preuve que le génie de Claude Monet continue de passionner les petits et les grands à travers les âges !

A l’occasion du mois dédié à l’impressionnisme sur Museum TV, retrouvez « Les plus grands maitres de la peinture : Claude Monet », le jeudi 13 mai à 20h30 (UTC +2)