La Classe de danse, Edgar Degas, 1873-1875

Publié le 10 Juillet 2021

L’artiste qui a peint cette toile était fasciné par les danseuses. Découvrez La Classe de danse d’Edgar Degas peint entre 1871 et 1874.

À l'époque théâtres et opéras sont les lieux incontournables de la vie culturelle et mondaine de la bonne société parisienne. Fils de banquier et donc aristocrate, Degas côtoie fréquemment les coulisses de l’Opéra Le Peletier à Paris. C’est de ce lieu qu’il s’inspire pour représenter la scène.

Passionné par les gestes et mouvements des ballerines, mais aussi par l’atmosphère atypique qui réside dans ce milieu artistique. Il illustre la tension des corps, l’effort mais aussi les moments de détente. En cela, il rompt avec la vision stéréotypée des peintres de son époque, attirés uniquement par la beauté.

L’espace de cette salle de classe se divise en deux parties l’une remplie par les danseuses, l’autre vide. Cette composition témoigne de l’intérêt du peintre pour l’art japonais.

La leçon de danse s’achève et les jeunes danseuses se contorsionnent et s’étirent. Jules Perrot, célèbre maître à danser de l'époque donne des consignes à une des danseuses. Représenté ainsi au centre de la toile et appuyé sur son bâton, le professeur fait figure d'autorité.

Le maître de danse, Jules Perrot, par Edgar Degas, 1875.

Alors que le maître à danser indique la marche à suivre, le peintre met au premier plan une danseuse tranquillement assise sur le piano. Elle se gratte voluptueusement le dos tant dis qu’à sa droite, une élève secoue son éventail.

Degas verse une touche d’humour dans son tableau en peignant l’autorité face à l’insouciance.

L’émotion domine la représentation. À travers cette peinture délicate dans laquelle les tracés expriment une atmosphère, Degas confirme son statut d’artiste avant-gardiste.