« 5 choses à savoir sur Reza, le correspondant de la paix »

Reza
©Wikipédia
  • Né en 1952 à Tabriz, Reza est un humaniste, philanthrope et architecte dans l’âme qui excelle dans la composition de ses œuvres en tant que célèbre photojournaliste.
  • Ses photographies sont le reflet du chaos de la guerre, de ses ravages, et du désarroi des êtres humains pris dans la tourmente des affrontements. Il couvre au cours de sa carrière de grands sujets à travers ses nombreux voyages : du Kurdistan à l’Afghanistan, du Pakistan à la Chine, du Liban à la Turquie, de Sarajevo au Caire, du Rwanda à l’Arabie Saoudite ou encore de l’Afrique du Sud à la France. Il est le témoin visuel de grands conflits durant 3 décennies, comme celui de la révolution iranienne en 1979, le génocide des Tutsis au Rwanda en 1994 ou encore le siège de Sarajevo de 1992 à 1996.
Petite fille de Sarajevo
Temps de guerre. 1993
©Reza/Webistan
  • Ses clichés sont diffusés dans de grands médias internationaux, tels que Newsweek, Time Magazine, GEO, … mais sa plus fructueuse collaboration restera son association avec le National Geographic Magazine pour lequel il travaillera dès 1991. Au total, Reza réalisera 25 de leurs couvertures. Au cours de sa carrière, ce photographe a de nombreuses fois été primé pour ses productions : parmi ces nombreux prix, il obtient en 2013 une distinction du National Geographic Society Explorer et reçoit en 1996 l’Unicef Hope Prize pour son travail dans les camps de réfugiés au Rwanda.
Couvertures du National Geographic Magazine
©Blog Painted Foot
  • Homme engagé à titre bénévole depuis 1983, il créé en 2001 une association pour permettre aux jeunes et aux femmes, qui sont les principales victimes des guerres dans le monde, de s’exprimer à travers l’ONG Ainaworld dont l’objectif est de former aux métiers de l’information et de la communication. Plus tard, il fonde en 2014 l’association « Les ateliers Reza » pour permettre aux jeunes migrants vivants dans les camps, aux jeunes défavorisés des bidonvilles et aux jeunes des banlieues d’Europe de pouvoir s’exprimer à l’aide de la photographie. Avec ses actions, Reza leur offre la possibilité de transmettre leurs émotions et d’apporter un regard personnel et unique sur leurs conditions de vie et sur le monde qui les entoure.
  • L’une de ses œuvres la plus connue est le cliché d’une jeune enfant vivant en Afghanistan dans la ville de Tora Bora. Très proche de ceux qu’il photographie, Reza à appris de nombreuses langues et s’intéresse au parcours de ces jeunes enfants qui subissent les conflits armés au sein de leurs pays, et qui n’ont d’autres choix que de laisser disparaître leur joie et leur innocence. Ici, cette courageuse petite fille Afghane confie à Reza sa réaction face aux Américains qui ont fouillé les maisons de tous les habitants de son village et son étonnement devant la présence de ces soldats lourdement armés de casques et de grands fusils, mais qui selon elle ont l’air pourtant si inquiet. Reza capture à cet instant la dureté de son regard, l’expression même de son enfance perdue.

 Enfance à Tora Bora Afghanistan Zones tribales. 2004
©Reza

J’adore l’art, je m’inscris illico à la newsletter Museum

Oui, je veux tout savoir sur le monde merveilleux de l’art, être au courant des meilleures expositions du moment, des nouveaux programmes et des événements de la chaîne, recevoir des entrées gratuites pour les musées près de chez moi, gagner des livres d’art et des catalogues d’exposition…