Le Baiser, de Gustav Klimt, 1908-1909

Lucas Wils
Publié le 12 Août 2021
Le Baiser, de Gustav Klimt, 1908-1909
©Österreichische Galerie Belvedere

Il est sans doute l’un des baisers les plus célèbres de l’art. Voici Le Baiser de Gustav Klimt.

À l’époque, la réputation de Gustav n’est pas jolie jolie. L’artiste est un poil #metoo. Sa technique : faire des portraits de femmes pour mieux les séduire ensuite. Ses peintures entraînent scandale et censure. Gustav est même accusé d’un “excès de perversion”. Mais revenons à notre baiser.

Un jour, Gustav décide de se mettre en scène plus subtilement, avec sa muse du moment  : Emilie Louise Flöge. Son expression est détachée, ses yeux fermés, et elle s’abandonne complètement. Avec ses motifs sombres et rectangulaires, la blouse de l’artiste symbolise la puissance masculine. Du côté de la femme, on est plus dans la douceur grâce aux formes ovales. Les fleurs sont ouvertes et ce n’est surement pas un détail anodin.

Dans sa bulle d’amour, ce couple est est au paradis avec un parterre de fleurs qui vient lui chatouiller les pieds. Mais attention. Derrière la couleur dorée, la sensualité des formes, les petites fleurs et l’hymne à l’amour, vous l’aurez compris, il se cache une ode au sexe. L’artiste a plutôt bien caché son jeu.