24h à Rouen

Le reportage a été effectué par « Tout Ce Que Vous Avez Raté ».

Dans le cadre du festival « Normandie Impressionniste », 4 lieux rouennais sont mis à l’honneur :

L’Académie Maromme

La création artistique est au cœur de ce lieu grâce à Flora Moscovici. L’artiste révèle l’Académie par la couleur et la peinture. L’architecture devient ainsi son tableau.

Le Shed

Le Shed est le centre d’art contemporain de Normandie. Ce lieu indépendant a été ouvert par des artistes dont Jonathan Loppin qui donne carte blanche aux personnes invitées. Par exemple, l’exposition de Bruno Peinado est composée de peintures/miroirs (reflétant l’espace qui lui-même est pictural) Une autre exposition immersive est également à découvrir dans ce lieu artistique.

Le centre photographique de Rouen

Situé dans le centre ville, le centre photographique rouennais expose le travail du photographe Lorenzo Vitturi. L’artiste italien dévoile plusieurs séries qui sont un condensé de ses 8 dernières années de production.

Aître Saint-Maclou

La galerie d’art contemporain « Telmah » s’est installée dans l’aître. On y retrouve une exposition de Fabrice Hyber mettant en avant la vie et l’art.

Art News V4010 – 24H à Rouen from Museum TV on Vimeo.

Categories: Non classé

Tout sur les pierres précieuses

Fruit d’une collaboration entre le muséum national d’Histoire naturelle de Paris et la maison de haute joaillerie française Van Cleef & Arpels, l’exposition “Pierres précieuses” propose jusqu’au 14 juin 2021 une immersion parmi les plus beaux minéraux qui composent notre planète, jusqu’à leur transformation en bijoux exceptionnels.

Souvent convoitées, les pierres précieuses sont le symbole du luxe. Mais ces dernières ont longtemps été celui du pouvoir. L’Homme a d’ailleurs toujours attribué à certaines pierres de la domination et de l’excellence.

La Grande table des Orsini en est l’exemple concret. En effet, cet objet d’art est constitué de marbre de carrare, de lapis lazulis, de jaspes, d’agates, mais aussi de nacre. Une prestigieuse famille italienne l’a transmise au carnidal Mazarin puis a été acquise par Louis XIV. A cette époque, utiliser des pierres précieuses permettait de véhiculer des messages diplomatiques et/ou politiques.

Les créateurs ont toujours été attirés par le côté esthétique des pierres précieuses. Mais une chose est à connaître pour tailler une pierre : sa nature minéralogique. A partir du 20ème siècle, les cristaux naturels sont aussi devenus des pierres précieuses qui ont pu être montées par des joailliers.

Source : https://gioiellis.com/fr/la-joaillerie-des-merveilles-avec-van-cleef-arpels/

Les pierres cohabitent ainsi avec les créations des joailliers comme par exemple avec ce « Rocher aux merveilles » qui représente plus de 6400 heures de travail.

Art News V4010 – Pierres précieuses from Museum TV on Vimeo.

Categories: Non classé

La nuit des musées, depuis chez vous !

La seizième édition de la nuit des musées était initialement prévue ce samedi 14 novembre 2020. Le confinement empêche évidemment les institutions culturelles d’ouvrir leurs portes. C’est pourquoi une édition numérique est mise en place : #NuitDesMuséesChezNous !

#NuitDesMuséesChezNous

De la musique au musée des beaux-arts de Lyon

Au musée des beaux-arts de Lyon, dans l’exposition « Picasso. Baigneuses et baigneurs« , le Quatuor Debussy interprètera différentes pièces en regard des œuvres de Picasso.

Même chose dans le reste du musée, cette fois en regard des oeuvres issues des collections permanentes.

Ces vidéos seront diffusées sur les réseaux sociaux du Ministère de la Culture et sur ceux du musée.

Une visite du Château de Chantilly

Rendez-vous sur les réseaux sociaux du domaine de Chantilly dès 21h pour une visite du château en compagnie de Mathieu Deldicque, Conservateur du Patrimoine au Domaine de Chantilly.

Le Palais idéal du Facteur Cheval à la bougie

Visite insolite à la tombée de la nuit du Palais idéal éclairé par de centaines de bougies, disséminées aux 4 coins du monument. Guidés par Frédéric Legros, directeur du monument, vous serez plongés dans une ambiance intime et magique qui recrée celle de la création du bâtiment par Ferdinand Cheval, facteur insomniaque et visionnaire qui construisit son palais pendant 33 années durant à la lumière de la bougie.

A retrouver sur la page Instagram de l’institution.

Plongeon dans les Luxes au Musée des arts décoratifs

Au musée des Arts décoratifs, Loïc Prigent, réalisateur et producteur spécialisé dans la mode, vous guide dans l’exposition phare de la saison : « Luxes ».

A retrouver sur les réseaux sociaux du musée des Arts Décoratifs.

Les femmes dans l’art au musée du Louvre

Au musée du Louvre, Monique Younès, journaliste, a choisi avec le président-directeur du musée, Jean-Luc Martinez, un parcours dédié aux portraits de femmes dans l’art.

A retrouver sur les réseaux sociaux du Musée du Louvre.

Plein d’autres événements numériques sont évidemment mis en place par des institutions culturelles sur tout le territoire français et même au-delà, la nuit des musées étant une virée nocturne européenne.

Categories: Non classé

Zoom sur Charles Pollock

Dans la famille Polock, l’histoire de l’art a retenu Jackson, célèbre pour la technique du dripping. Mais son frère, Charles Pollock était également un grand artiste davantage discret.

Avec près de 1000 peintures et dessins à son actif, l’œuvre de Charles Pollock est dense : art figuratif, abstraction (calligraphie et aplat de couleurs…) Ainsi, l’artiste s’inscrit dans le mouvement du Color Field. Selon Thomas Benhamou, fondateur de la galerie ETC, l’univers de Charles Pollock est très poétique et ses différentes peintures transmettent de vives émotions.

Mais pourquoi dit-on que l’artiste a été oublié ? Pour la fille de Charles Pollock, Jackson aspirait beaucoup plus à la lumière que son frère. « Le goût de l’ombre de mon père lui a joué des tours. On fait le chemin inverse en préparant les œuvres pour les mettre à la lumière » Ainsi, ce travail réalisé depuis plus de 20 ans commence à porter ses fruits et permet d’honorer l’artiste caché.

Art News V4009 – Charles Pollock from Museum TV on Vimeo.

Categories: Non classé

Courants verts à la fondation EDF

Depuis le 16 septembre 2020, la fondation EDF accueille l’exposition « Courants Verts », qui a pour objectif de rappeler le rôle que l’art a joué dans la transition verte. Ainsi, « Courants verts » met en avant des artistes internationaux engagés dans le combat écologique.

Parler de l’environnement à travers l’art est un vrai challenge. Pour Paul Ardenne, historien de l’art, cela s’articule autour de 3 termes :

Avertir

Avertir, comme l’artiste cambodgien Khvay Samnang. Dans son œuvre Ruber Man, il dénonce la monoculture de l’évea, l’arbre à caoutchouc, dans le nord du Cambodge et ses conséquences : destruction des écosystèmes locaux et des traditions des populations locales animistes, attachés à la végétation traditionnelle.

Khvay Samnang

Agir

Agir, comme Jérémy Gobet. Cet artiste français travaille avec des chercheurs à la sauvegarde des barrières de corail, repère de la biodiversité, menacé par le dérèglement climatique.

Rêver

Faire rêver c’est l’ambition de Nicole Dextras et de ses robes végétales. Loin d’être purement décoratives, elles ont vocation à être portées… Une expérience qui dépasse de loin la simple beauté de ce type d’objets.

Le travail de ces artistes avec l’environnement est donc indispensable face aux dégâts catastrophiques causés par l’Homme, notamment la pollution (qui fait aujourd’hui 9 millions de morts à travers le monde).

Exposition « Courant Verts » – Du 16 septembre 2020 au 31 janvier 2021 à la fondation EDF

Art News V4006 – Courants verts à la Fondation EDF from Museum TV on Vimeo.

Categories: Non classé

A la découverte d’Ymer&Malta

Mixant studio, atelier et maison familiale, Ymer&Malta est un vrai paradis du design. Situé dans le quartier des Batignolles à Paris, ce lieu hybride d’un nouveau genre a été fondé par Valérie Maltaverne.

Depuis 10 ans, Ymer & Malta se concentre sur les savoir-faire anciens et les matériaux d’exception comme le cuir, le marbre, le bois… Chaque collection est le fruit d’un travail collaboratif entre Ymer&Malta, des designers et des artisans.

Récemment, c’est la Cité Internationale de la tapisserie d’Aubusson qui a fait appel aux services de Valérie Maltaverne. L’ambition était de taille : révolutionner une technique vieille de 600 ans… Pour la Cité Internationale de la tapisserie, l’objectif était d’innover grâce aux savoir-faire d’Ymer & Malta. 5 ans de travail ont été nécessaires pour développer cette collection.

Source : https://www.ymeretmalta.com/

Après avoir travaillé plus de 20 ans dans le cinéma, Valérie Maltaverne compare ses activités à celles d’un réalisateur : « Je travaille avec les designers comme un réalisateur peut travailler avec ses acteurs. A moi de les faire bien jouer, jusqu’à ce que la scène soit validée. Je travaille vraiment avec eux de cette manière »

En plus de réaliser des pièces pour des marques ou des particuliers, le studio travaille avec des institutions comme le musée des arts décoratifs. C’est le cas de ce banc, « Fallen Tree », fait en collaboration avec Benjamin Graindorge, présenté dans l’exposition « Luxes » du musée.

Source : https://www.ymeretmalta.com/

Cet exemple montre donc la grande qualité du travail d’Ymer&Malta qui ne peut que se développer en se faisant connaître par le grand public.

Art News V4009 – Ymer & Malta from Museum TV on Vimeo.

Categories: Non classé

« Ma collection d’art en 10 clics », la nouvelle série pour tout savoir de l’achat d’art en ligne !

Ce lundi 2 novembre est diffusé en exclusivité le premier épisode de la nouvelle série de Museum TV « Ma collection d’art en 10 clics » réalisée en partenariat avec le site ARTMAJEUR.COM

Acheter de l’art en ligne, ça vous parle ? Ça vous effraie ? Vous ne savez pas comment vous y prendre ? La nouvelle série « Ma collection d’art en 10 clics » est faite pour vous !

A travers 10 épisodes ludiques et animés, Museum TV et Art Majeur distillent des bons conseils pour devenir un professionnel de l’art en ligne, et un professionnel de l’art tout court !

Comment choisir le bon site ? Comment me repérer parmi les milliers d’oeuvres disponibles en ligne ? Quid de la livraison ? Quel style puis-je retrouver en ligne et lequel me correspond ? Autant de questions auxquelles cette série va s’attaquer.

Découvrez le premier épisode, « Pourquoi acheter de l’art contemporain sur internet, c’est cool ?

Ma collection d’art en 10 clics, la nouvelle série pour tout savoir sur l’achat d’art en ligne, à retrouver quotidiennement sur Museum TV.

Categories: Non classé

Chasse à l’oeuvre d’art au Grand Palais

La galerie Perrotin et la Grand Palais s’associent le temps d’un week-end et organisent « Wanted ». 20 oeuvres d’art dissimulées sous la nef du monument… qui ne demandent qu’à être gagnées.

L’événement a un petit côté « Charlie et la chocolaterie ». Sauf qu’ici, pas de chocolat à acheter pour tenter de remporter le ticket d’or. Il suffit d’avoir un peu de chance.

20 oeuvres d’art de 20 artistes contemporains vont être dissimulées le temps du week-end dans un Grand Palais absolument vide en raison de l’annulation de la FIAC, initialement prévue entre le 22 et le 25 octobre. A vous de mettre la main sur l’une d’entre elle pour la remporter… Tout simplement ! C’est le dernier événement organisé dans ce monument construit à l’occasion de l’Exposition universelle de 1900 avant sa fermeture pour rénovation.

Comment ça marche ?

Les oeuvres vont être réparties sur 12 sessions de jeu pendant le week-end. Le concours prendra la forme d’une « épreuve » (nous n’en savons pas plus!) pendant laquelle les participants devront trouver le ou les lots dissimulés sous la nef, ou un item le représentant.

La galerie Perrotin et le Grand Palais indiquent que les lots seront dissimulés uniquement sur la surface du sol, et à maximum 1m50 de hauteur. Pas besoin d’escalader je ne sais quel poteau ou d’aller vous risquer à regarder dans les armoires électriques !

La participation est gratuite et limitée à 500 personnes par session, mais nécessite une inscription sur le site du Grand Palais.

Si par malheur deux participants trouvaient une oeuvre en même temps, ils seront départagés par une série de questions/réponses sur l’artiste.

Une chasse au trésor généreuse pensée par Emmanuel Perrotin, directeur de la galerie éponyme : « Dans cette période de grande incertitude, j’ai eu cette idée à contre courant. Puisque nous ne savons pas où nous allons, tout est permis : pouvoir mener des projets fous pour se sentir encore vivant. Je suis heureux que les artistes que j’ai sollicités aient accepté de participer à ce projet inédit. Les oeuvres d’art sont plus que jamais précieuses, c’est pourquoi il est important de les offrir au plus grand nombre. Je tiens à remercier les artistes et les équipes de la galerie qui m’accompagnent dans cette folle aventure avec toute leur énergie, alors qu’ils sont mobilisées sur de nombreuses autres expositions. » 

Les généreux artistes représentés : Chiho Aoshima, Iván Argote, Daniel Arsham, Genesis Belanger, Johan Creten, Elmgreen & Dragset, Bernard Frize, Laurent Grasso, Thilo Heinzmann, Gregor Hildebrandt, JR, Bharti Kher, Klara Kristalova, Takashi Murakami, Jean-Michel Othoniel, GaHee Park, Paola Pivi, Emily Mae Smith, Aya Takano et Xavier Veilhan.

WANTED ; le week-end des 24 et 25 octobre au Grand Palais.

Categories: Non classé

Erwin Wurm : absurde mais pas léger

De la sculpture qui n’en est pas vraiment exposée en photographie… C’est ce qu’il se passe quand on s’attaque à l’univers d’Erwin Wurm. La Maison Européenne de la photographie de Paris revient sur la carrière de cet autrichien au travail aussi absurde que profond.

Se tenir quelques secondes dans des positions loufoques et inconfortables, voilà la série emblématique des « One minute sculpture » de l’autrichien Erwin Wurm. Car oui, Erwin Wurm est bien sculpteur, même s’il ne se prédestinait pas à cette discipline. « Initialement il voulait être peintre mais quand il candidate à l’école des beaux-arts, il est admis dans la section sculpture. De cette déception là, il va garder une démarche singulière et va s’interroger sur ce qu’est la sculpture » explique Manon Demurger, responsable de la programmation à la MEP.

Qu’est-ce que la sculpture ? Le volume, la masse, le poids. Il détourne ces caractéristiques avec ce qui l’entoure. D’abord des objets du quotidien…Progressivement, il se tourne vers le corps et repousse les limites de sa discipline.

One Minute Sculpture

Ses images sont originales, absurdes, amusantes, parfois gênantes. Pourtant, Erwin Wurm se défend d’être un artiste léger. Sa démarche est beaucoup plus profonde.

Dans sa série « Instruction for Idleness », Erwin Wurm réalise des autoportraits titrés dans lesquels il se met en scène comme un artiste en proie à la paresse. Une série qui parle à tout le monde. « Il se moque de lui-même, de nous et de la société et des valeurs qu’elle véhicule, la productivité, l’action… Là au contraire il célèbre la paresse, le vide… » sourit Manon Demurger.

Une ode à la paresse, un pamphlet contre la surproduction pour des photos qui rappellent peut-être à certain d’entre nous, tout ce qu’on s’évertue à cacher.

Categories: Non classé

L’exposition « Léonard de Vinci » au Louvre s’exporte au cinéma

L'exposition "Léonard de Vinci" au Louvre s'exporte au cinéma

Cette exposition a fermé ses portes le 24 février dernier après avoir rassemblé 1,1 millions de visiteurs. Pour ceux qui l’ont manquée ou qui souhaiteraient y retourner, l’exposition Léonard de Vinci s’exporte au cinéma entre le 16 et le 22 septembre 2020.

Déambuler une nuit dans les couloirs de l’exposition événement Léonard de Vinci, c’est possible dès aujourd’hui… Du moins, confortablement installé dans un fauteuil de cinéma.

Filmée spécialement pour le cinéma, cette visite privée pas comme les autres vous emmène au cœur de la plus grande exposition jamais consacrée au maître de la Renaissance Léonard de Vinci, organisée à l’occasion des 500 ans de sa mort.

Une exposition rendue possible grâce à dix années de travail acharné de deux commissaires en chef du patrimoine. Vincent Delieuvin et Louis Frank, respectivement spécialiste du département des peintures et spécialiste des Arts graphiques au musée du Louvre.

Deux personnages qui nous guident dans cette visite sur grand écran, détaillent les tableaux et nous livrent leur analyse. Léonard de Vinci avait beau être considéré comme un génie, un inventeur, c’est bien la peinture qu’il plaçait au dessus de toute autre activité. Le scientifique a toujours été au service du peintre avec néanmoins une grande ambition : donner la vie à ses tableaux.

Découvrez leur teaser du film :

Retrouvez notre reportage au sein de l’exposition :

Pour trouver une séance près de chez vous, cliquez ici.

Categories: Non classé