Nu couché d'Amedeo Modigliani, 1917

Publié le 1 Août 2021

L'artiste qui a peint cette toile est une figure incontournable des avant-gardes du XXe siècle. Voici le Nu couché peint par l'artiste italien Amedeo Modigliani en 1917.

Au début du XXe siècle, Amedeo Modigliani s'installe à Paris à Montparnasse, deuxième centre de l'avant-garde parisienne où il découvre l'art africain. Entre 1916 et 1919, il réalise une série de nus qui va faire couler beaucoup d'encre.

Nu couché est sa pièce maîtresse. Le style de l'artiste est immédiatement reconnaissable. Regardez ce corps aux lignes étendues, cette pose lascive, au visage sans regard qui rappelle les masques de l'art primitif. Modigliani s'inspire ici des vieux maîtres italiens.

On reconnaît la Vénus d'Urbino du grand peintre de la renaissance Titien ou la Vénus endormie de Giorgione. Mais à l'instar de ces artistes, Modigliani pimente ces nus classiques.

Gros scandale pour l'époque, son modèle est poilu et ça choque. Le soir du vernissage, cette toile est décrochée par la police car elle est jugée susceptible de troubler l'ordre public.

Les yeux de la femme sont fardés, ses lèvres sont pulpeuses et pour l'époque ces caractéristiques sont trop provocatrices. On se demande bien ce qu'en penserait les féministes du mouvement #Balancetonporc. Ce corps de femme jugée aguicheur révolutionne l'iconographie féminine. Censurée en 1917 mais adulée en 2015.

Un acheteur n'hésite pas à débourser la somme astronomique de 170,4 millions de dollars. Ironie du sort, quand on sait qu'Amadeo Modigliani vécut dans la pauvreté toute sa vie.