"Le phénomène de l'extase", par Salvador Dali, 1933

Publié le 13 Juillet 2021

L’artiste qui a réalisé ce collage est aussi le créateur du logo de la célèbre marque de bonbon Chupa Chups. Voici Le phénomène de l’extase imaginé par Salvador Dali en 1933.

Habituellement lorsqu’on évoque cet artiste c’est pour parler de ses peintures surréalistes et ses montres toutes molles. Son travail de collage est moins célèbre. Si la technique change le surréalisme lui, persiste. L’assemblage de ces photos crée une œuvre intrigante.

Dali conçoit ce tableau comme un jeu de l’oie. Les clichés forment une spirale qui amène progressivement l’œil vers la figure centrale. Difficile de ne pas le pas le remarquer, il n’a quasiment utilisé que des photos de femmes. Seul deux hommes surnagent dans cette omniprésence féminine. Celui-ci dont la moustache fait beaucoup penser à Salvador Dali et cet autre qui évoque fortement Sigmund Freud. Le titre de l’œuvre est très explicite.

Le thème abordé est la sexualité. Un sujet cher à Salvador Dali qu’il traite beaucoup dans son travail comme dans Le grand Masturbateur et La Tour Anthropomorphique.

Mais revenons à notre collage, la position inclinée des visages fait penser à la manière dont les corps se contorsionnent lors de l’orgasme. La dimension sexuelle du tableau est accentuée par la grande photo au centre où le modèle succombe au plaisir. Chez Salvador Dali, l’extase peut se manifester sous différentes formes. L’omniprésence des oreilles fait penser aux gémissements que les corps laissent échapper lors des rapports sexuels.

En bas de l’œuvre ce sont les regards et le voyeurisme qui sont mis en avant. Avec cette toile qui n'expose pas la nudité, Salvador Dali rend hommage à l’extase et au sexe.