Le musée du Louvre-Lens, fondé en 2012

Publié le 24 Août 2021
Musée du Louvre-Lens ©Flickr

Epuré et lumineux, le musée du Louvre-Lens semble tellement en apesanteur qu’on en oublierait ses 360 mètres de long. Voici le chef-d’œuvre de l’architecture signé par l’agence Sanaa.

Ce sont deux stars de l’architecture mondiale qui ont remporté le concours de l’extension du Louvre à Lens : Kazuo Sejima et Ryue Nishizawa, déjà récompensé par le Prix Pritzker en 2010, l’équivalent du prix Nobel. Leur architecture est un modèle d’humilité. Pas de formes alambiquées mais des lignes de fuite nettes, une hauteur sous plafond limitée à six mètres et une peau qui alterne aluminium et verre.

Même les entrées font preuve d’une rare discrétion. L’intérieur n’échappe pas à la règle. Les volumes ont été privilégiés : les baies vitrées, le béton lissé au sol, les espaces décloisonnés… aucun effet gratuit. L’architecture se met entièrement au service de l’expérience muséale. L’exemple le plus emblématique est « la galerie du Temps » qui structure le bâtiment. Le mode de présentation des œuvres y est chronologique.

Et surtout le public n’est jamais confronté à un mur. L’occasion d’une expérience inédite : embrasser 5 000 ans d’histoire d’un seul regard. Pour des confrontations d’œuvres inattendues. Charles Péguy définissait le Louvre comme : « un long et visible cheminement de l'humanité ». L’architecture du Louvre-Lens l’illustre brillamment.

Pour plus de précisions voici un article détaillé sur notre site Museum TV