"La Vénus à son miroir" de Diego Vélasquez

Publié le 13 Juin 2021

Cette toile fait partie des rares nus féminins réalisés par les grands peintres espagnols du 17e siècle. La Vénus à son miroir est réalisée par Diego Vélasquez.


Les artistes peignant des nus féminins à l’époque de l’Inquisition risquent gros en Espagne, Diego Vélasquez réalise donc cette toile lors d'un voyage en Italie. Pour ce tableau qui représente la déesse de la Beauté, le peintre s'inspire de plusieurs chefs-d'œuvre : la Venus endormie de Giorgione, ou encore la Venus d’Urbin de Titien, toujours étendue nue sur un lit.
Mais avec Velázquez, la déesse nous tourne le dos et nous montre ses fesses. Le peintre est inspiré par une sculpture qu’il a découverte à Rome, Hermaphrodite endormi, dont il rapporte une copie en bronze en Espagne. Dans son œuvre, la rondeur et la clarté de son corps attirent le regard du spectateur sur cette nudité transgressive.

Hermaphrodite endormi
© Musée du Louvre


Mais son trait de génie, c’est d’ajouter ce miroir, qui projette le visage de Venus. Elle nous regarde. L’artiste propose un portrait à l'intérieur du tableau. Velázquez s’amuse avec le public. Il le fera de nouveau quelques années plus tard avec son immense chef-d'œuvre Les Menines... dans lequel on retrouvera ce jeu de miroir : un tableau dans le tableau, une mise en abime. Deux siècles plus tard, Edouard Manet, très influencé par Velázquez, réalise Olympia. Regardez cette femme. Elle regarde directement le spectateur comme la Venus du maitre espagnol le faisait via son miroir.


Lieu d'exposition : National Gallery, Londres