Les 5 œuvres incontournables du Musée d’Orsay

Valentine Legrand
Publié le 7 Novembre 2021
Les 5 œuvres incontournables du Musée d’Orsay

À l’occasion de notre soirée spéciale musée d’Orsay, Museum TV pour propose de (re)découvrir les 5 œuvres les plus célèbres du Musée d’Orsay. De quoi vous donner envie d’y (re)faire un tour !  

1) Les Raboteurs de parquet de Gustave Caillebotte 

Peint en 1875, Les Raboteurs de parquet surprennent par le sujet abordé. Gustave Caillebotte a décidé de mettre en avant les ouvriers urbains, très peu représentés dans les peintures. Un réalisme frappant grâce au cadrage en plongée que l’artiste offre dans sa toile. 

2) Nuit étoilée de Vincent Van Gogh 

Nuit étoilée représente la vue que Van Gogh apercevait de sa chambre lorsqu’il était à l’asile de St Rémy de Provence. Le peintre vit alors une période très difficile lors de la création du tableau, en 1889. Une toile douce et sereine, en contradiction avec son esprit tourmenté.  

Vous pouvez admirer Nuit Étoilée, dans la salle 35 au niveau supérieur. 

3) Les Coquelicots de Claude Monet 

Peint en 1873, Claude Monet souhaite représenter dans sa toile, une balade à travers des coquelicots en été, loisir agréable du XIXème siècle, en opposition à l’industrialisation de la ville et ses plaisirs. On suppose que les personnages du tableau sont Camille Doncieux, sa femme et leur fils, Jean Monet. 

Pour rentrer dans l’atmosphère vibrante des Coquelicots, retrouvez-le dans la salle 29 au niveau supérieur. 

4) Des glaneuses de Jean-François Millet  

Cette toile réaliste créée en 1857 est une scène de la vie courante paysanne que Jean-François Millet, le peintre, a bien connu puisqu’il était fils de paysan. À travers sa toile, il dépeint la vérité des travaux agricoles et montre toute l’austérité de ce dur labeur. 

Retrouvez Des glaneuses au rez-de-chaussée du musée, dans la salle 4. 

5) Le Déjeuner sur l’herbe d’Édouard Manet 

Lors de sa création en 1863, l’œuvre a fait scandale et s’est retrouvée exposée dans le Salon des Refusés. Accusée d’avoir violé toutes les règles de l’académisme de la peinture, la toile représente de jeunes gens discutant et mangeant, et une jeune femme nue. Scène qui, lors de la parution de la peinture, fut caractérisée d’obscène et presque irréelle. Avec ce tableau, Manet impose une liberté nouvelle aux modes traditionnelles de représentation

Rendez-vous en salle 29 au niveau supérieur pour admirer Le Déjeuner sur l’herbe d’Édouard Manet. 

Alors, on vous a donné envie de (re)faire un tour au Musée d’Orsay ? Pour découvrir plus d’œuvres, plus de collections et avoir plus de renseignements, rendez-vous sur leur site.