VASARELY : LE MAITRE DE L’OPTICAL ART

Votre rétine vous joue des tours, vous sentez l’immobile devenir mobile et vous perdez toute notion de ce qui est en mouvement ou pas ?

Non, vous n’êtes pas sous l’emprise de drogues, mais sous l’emprise de l’art Optique.

Ce mouvement émerge dans les années 50 sous l’influence de Victor Vasarely. Une nouvelle manière d’appréhender l’art, qu’il explore dès le début des années 50.

Vasarely est lassé par la peinture abstraite. Pour lui, l’œil n’est pas assez sollicité. Parmi ces procédés on distingue deux catégories. Les tableaux avec une impression de particules en mouvement et les toiles qui semblent être parcourues par des ondes.

Au début des années 60, Vasarely met au point un autre principe fondateur de l’optical art : un alphabet plastique fait de formes et de couleurs.

Cet alphabet est partout dans l’œuvre de Vasarely. De Kalotaà Arny, ces cercles et carrés forment des dégradés et des clairs-obscur géométriques. A travers la simplicité de ce langage, Vasarely anticipe la culture informatisée et mondialisée à venir. Il souhaite créer un vocabulaire universel et étendre l’art au-delà des frontières institutionnelles. L’immense succès populaire le dépasse : dans les années 60/70, ses formes sont omniprésentes.

Clips musicaux, couvertures de magazines, architectures ou encore vaisselles, la pop abstraction de Vasarely se déclinent partout et à l’infini. Aujourd’hui encore, ouvrez l’œil, l’optical art de Vasarely est à chaque coin de rue.

J’adore l’art, je m’inscris illico à la newsletter Museum

Oui, je veux tout savoir sur le monde merveilleux de l’art, être au courant des meilleures expositions du moment, des nouveaux programmes et des événements de la chaîne, recevoir des entrées gratuites pour les musées près de chez moi, gagner des livres d’art et des catalogues d’exposition…

Nous vous proposons