Ossip Zadkine, précurseur méconnu de l’art moderne

Un des précurseurs de l’art moderne à Paris au début du XXe siècle est d’origine Russe et il s’appelle Ossip Zadkine. Encore méconnu, il est pourtant une figure emblématique de l’Ecole de Paris

Willem Sandberg et Ossip Zadkine photographiés par Jac. de Nijs en 1965
©  Nationaal Archief

Sa technique est moderne grâce aux influences européennes, mais l’artiste suit son instinct fortement dicté par sa culture d’origine. Après une enfance dans les campagnes biélorusses, et une courte formation à Londres, c’est à Paris, que le jeune Ossip rencontre du succès. Il devient proche d’Amedeo Modigliani. Il lui dressera un portrait percutant, saisissant immédiatement l’essence de sa personnalité. 

Après la guerre, le jeune russe rencontre un succès avec ses sculptures. Il réunit assez d’argent pour acheter ses ateliers, qui resteront des lieux d’inspiration, de création, jusqu’à la fin de sa vie., Malgré son intégration rapide parmi le cercle fermé des artistes parisiens, Ossip Zadkine restera nostalgique de la Russie de son enfance. Toute son œuvre est truffée de souvenirs d’enfance. Marqué par un fond spirituel très fort, Ossip Zadkine s’en inspire. De plus, l’or occupe une place importante dans sa création.

Prométhée, Ossip Zadkine (place Saint-Germain-des-Prés à Paris)
© Celette

J’adore l’art, je m’inscris illico à la newsletter Museum

Oui, je veux tout savoir sur le monde merveilleux de l’art, être au courant des meilleures expositions du moment, des nouveaux programmes et des événements de la chaîne, recevoir des entrées gratuites pour les musées près de chez moi, gagner des livres d’art et des catalogues d’exposition…