Gustave Moreau, le génie de la couleur

Publié le 19 Juin

Il est l’un des artistes les plus prolifiques de sa génération. Le génie de la couleur, Gustave Moreau, né en 1826, est un artiste complet.

Son œuvre compte plus de 500 aquarelles, 15 000 dessins et près d’un millier de peintures. Pour créer une collection aussi impressionnante, le jeune artiste précoce s’est plongé très jeune dans les arts. Son père, Louis Moreau, architecte, était lui aussi un dessinateur hors pair.

Œdipe et le Sphinx, Gustave Moreau (1864)
© Metropolitan Museum of Art, New York

Il va recevoir un enseignement très académique aux Beaux-Arts de Paris qu’il intègre en 1846. Mais son amour pour la couleur ne lui viendra pas de cet apprentissage, mais plutôt de ses fréquentations. En 1864, Gustave accède à la notoriété en exposant Œdipe et le Sphinx présenté au Salon. Avant lui, Ingres avait déjà peint cet épisode mythologique. Mais Moreau se démarque du grand peintre classique. C’est un immense succès. La critique adore le tableau.

Œdipe explique l'énigme du sphinx, Ingres (1808) Musée du Louvre
© 2010 RMN / RMN / Stéphane Maréchalle

Toute sa vie, il voudra être considéré comme un peintre d’histoire. Mais attention, on est bien loin de l'académisme en vigueur. Il réinvente tous les sujets. En 1876, il va rencontrer son plus gros succès en présentant deux œuvres majeures de sa création : "Salomé dansant devant Hérode" et "Hercule et l'Hydre de Lerne".

Salomé dansant devant Hérode, Gustave Moreau (1876)
© Musée Hammer, Los Angeles

Gustave Moreau cherche à tout prix à s’éloigner des codes de ses contemporains. Il revendique son amour pour la couleur, l’imagination, le rêve et le spirituel, ce qui lui vaudra souvent d'être incompris. Emile Zola dira par exemple qu’il ne comprend pas les rébus de Gustave Moreau.

Gustave Moreau va former plus de 130 peintres. Il décède en 1898, laissant en héritage cette maison-musée, lieu unique où ses appartements côtoient l’ensemble de son oeuvre, en plein cœur de Paris.