Egon Schiele, l'enfant maudit

Publié le 11 Juin

Nous sommes à un tournant du 19e siècle. Vienne s'apprête à entrer dans l'ère de la modernité. Les architectes inventent l’art nouveau, Freud découvre la psychanalyse et les peintres se libèrent des traditions. Parmi eux, le sulfureux Egon Schiele. Il choque ses contemporains et 100 ans après sa mort, il subit toujours la censure. Retour sur l’enfant maudit de l’avant guerre.

Egon Schiele photographié par Anton Josef Trcka en 1914

Egon Schiele est né en 1890 à Vienne. Enfant précoce, il peint ses premiers portraits dès 14 ans. Cet enseignement est trop classique à son goût. Egon Schiele se rebelle : il quitte rapidement l’Académie des Beaux Arts de Vienne. Il veut renouveler l’art. Du haut de ses 17 ans, il s’arme de courage et va à la rencontre du maître incontestable de l’art viennois : Gustav Klimt. Lorsqu’il lui demande s'il a du talent, Klimt lui répond “Beaucoup, beaucoup trop”.

Le cardinal et la nonne, Egon Schiele (1912)
© Musée Leopold, Vienne

Klimt l’influence énormément. Pour peindre "Le cardinal et la nonne", il s’inspire fortement du baiser de Klimt, mais y intègre une connotation religieuse scandaleuse qui lui vaudra de s’attirer les foudres de la haute bourgeoisie viennoise. A partir de ce moment là, il trouve sa propre voie, avec un trait très expressif et très cru.


Couple accroupi (La Famille), Egon Schiele ( 1918)
© Oberes Belvedere, Vienne

Les portraits et le corps nus le passionnent. L’artiste réalise aussi très souvent des autoportraits. Encore adolescent et en pleine puberté, il va peindre la découverte de son propre corps. C’est révolutionnaire, du jamais vu. À cette période, il décide de peindre des enfants issus d’orphelinats, dans des poses lascives, souvent en train de se toucher. Accusé de troubler l’ordre public, il passe 24 jours en prison, en 1912. Egon Schiele retient la leçon et se range dans une vie plus calme…. pour une courte durée. Il sera fauché 7 ans plus tard, en 1918, par la grippe espagnole.

A notre époque encore, Schiele continu de troubler l’ordre public. En 2017, des oeuvres ont été censurées en Angleterre et en Allemagne. Vous avez bien lu, en 2017.