Amoako Boafo, star montante de l’art contemporain

Les œuvres de ce jeune artiste de 36 ans d’origine ghanéenne sont présentes dans des collections privées et publiques. Récemment, le Guggenheim de New-York a acquis l’un de ses tableaux.

Amoako Boafo

De large portraits réalisés au doigt sur des fonds unis et colorés. Voilà la marque de fabrique de l’artiste Amoako Boafo.

Sa série la plus célèbre « Black Diaspora » célèbre l’identité noire et représente des hommes et des femmes issus de la diaspora ou du continent. Une manière pour l’artiste d’inviter à une réflexion sur la noirceur pour la comprendre dans sa diversité et dans sa complexité.

Amoako Boafo

Comète de l’art contemporain

Depuis l’année dernière, Amoako Boafo connait une ascension fulgurante dans le monde de l’art et le marché se l’arrache. En avril dernier, l’artiste a fait don de l’un de ses tableaux à une vente aux enchères en ligne pour soutenir le musée de la diaspora africaine pendant la pandémie de Covid-19. Une œuvre vendue 190 000 $, soit près de six fois son estimation.

Autre coup de théâtre en avril à la soirée de vente spéciale art contemporain et art du 20ème siècle chez Phillips London. L’œuvre « The Lemon Bathing Suit » (2019) estimée entre 38 000 et 64 000 $ a été vendue plus de 880 000$. Un record, pour un tableau réalisé à peine un an plus tôt. C’était la première fois qu’une de ses œuvres était vendue aux enchères.

The Lemon Bathing Suit (2019)

Du côté des institutions, après l’Albertina de Vienne et le Rubell Museum de Miami, c’est le prestigieux Guggenheim de New-York qui a fait rentrer l’une de ses œuvres dans ses collections, a annoncé la galerie Marine Ibrahim, qui représente l’artiste ghanéen. Cette dernière devait accueillir sa première exposition personnelle en juin. Elle a finalement été repoussée à septembre en raison de la crise sanitaire.

Amoako Boafo
Amoako Boafo

Une inspiration pour la maison Dior

Amoako Boafo peut se vanter d’être une inspiration pour les maisons de haute couture, plus précisément pour Kim Jones, créateur de la dernière collection Dior homme présenté en juillet dernier dans un film pendant la Fashion Week numérique.

En visite dans l’atelier de l’artiste au Ghana, le designer découvre un tableau d’un homme habillé d’une chemise ornée d’un motif lierre, emblématique de la maison. A partir de là, ils ont décidé ensemble de créer de véritables tableaux vivants.

Les premières minutes de la vidéo de présentation de la collection ont été tournées dans l’atelier de l’artiste :

J’adore l’art, je m’inscris illico à la newsletter Museum

Oui, je veux tout savoir sur le monde merveilleux de l’art, être au courant des meilleures expositions du moment, des nouveaux programmes et des événements de la chaîne, recevoir des entrées gratuites pour les musées près de chez moi, gagner des livres d’art et des catalogues d’exposition…