VIVIAN MAIER, POÈTE DE LA COULEUR

Publié le 15/03/2019

Vivian Maier est une photographe, qui a passé sa vie à photographier les rues de Chicago. Son œuvre se constitue de plus de 100 000 photos et 150 000 négatifs. Rien que ça ! Pourtant, de son vivant, elle a photographié dans l’anonymat le plus total. C’est après sa mort, en 2009, que son travail sera enfin reconnu.

C’est grâce à un homme, John Maloof, qu’elle connaîtra la gloire posthume. Il recherchait des photographies de Chicago afin d’illustrer un recueil consacré à la ville et bingo ! Il tombe sur le travail de Vivian Maier et sera subjugué par le regard sincère et authentique qui se dégage des clichés. Il va s’obstiner à découvrir l’auteure des photographies. Et magie, le nom de Vivian Maier devient une référence !

C’est avec son rolleiflex, appareil photographique reflex bi-objectif, qu’elle immortalisait la vie de Chicago. Elle déambulait dans les rues à la recherche d’instants volés. Vivian gardait trois enfants et c’est souvent lors de leurs balades qu’elle sortait son appareil. On peut dire qu’elle était une sorte de Mary Poppins des temps modernes !

Elle s’intéressait aussi beaucoup à l’autoportrait. Elle s’amusait à se photographier dans le reflet de vitres, dans des rétroviseurs, devant des miroirs etc. Puis, à la fin des années 1950, elle commence à photographier en couleur.

Son oeuvre est marquée par une atmosphère particulière. Le quartier bourgeois dans lequel elle gardait les enfants était son principal terrain de jeu. Aujourd’hui, elle est considérée comme l’une des plus grandes photographes de son époque et une pionnière de la photographie en couleur.

J’adore l’art, je m’inscris illico à la newsletter Museum

Oui, je veux tout savoir sur le monde merveilleux de l’art, être au courant des meilleures expositions du moment, des nouveaux programmes et des événements de la chaîne, recevoir des entrées gratuites pour les musées près de chez moi, gagner des livres d’art et des catalogues d’exposition…