Sarah Bernhardt : une artiste, une muse

Publié le 16/03/2021

Vous connaissez Sarah Bernhardt l’actrice, Sarah Bernhardt la dramaturge, peut-être même Sarah Bernhardt la directrice de théâtre. Mais connaissez-vous Sarah Bernhardt l’artiste ? Celle que Victor Hugo surnommait “La Voix d’Or” était également une peintre et sculptrice de talent. 


L’artiste
 

La jeune fille et la mort
Dessin de Sarah Bernhardt, gravure de Léon Gaucherel (1880)

Sara-Marie-Henriette Bernhardt de son vrai nom, est mondialement célèbre pour être la première française à devenir une star internationale en effectuant des tournées triomphales sur les 5 continents. Ce n’est pas pour rien que Jean Cocteau a inventé pour elle le terme de « monstre sacré » ! 

En plus d’être une actrice au succès planétaire, Sarah Bernhardt était une véritable artiste dans l’âme. En 1874, pourtant au sommet de son triomphe, elle se désintéresse quelque peu de son métier de comédienne au profit de l’art. Elle apprend successivement le modelage, puis la peinture. Avide de connaissance artistique, elle fréquente l’Académie Julian, créée presque 10 ans plus tôt par les époux et peintres Rodolphe Julian et Amélie Beaury-Saurel. En 1880, elle présente au Salon de peinture et de sculptureLa Jeune Fille et la Mort”. 

Autoportrait, Sarah Bernhardt (1910)
© Bemberg Fondation Toulous

Sculptrice, elle réalise également quelques bronzes, avec notamment un buste du journaliste et homme politique Emile de Girardin, et de la peintre Louise Abbéma, qui fut sa compagne de vie et, selon certains, sa maîtresse.  Les bronzes sont aujourd’hui exposés au Musée d’Orsay à Paris. 

Buste de Louise Abbéma par Sarah Bernhardt

La muse

Nous évoquions le bronze que Sarah Bernhardt a réalisé de la peintre Louise Abbéma. Il faut savoir que cette dernière a également réalisé de nombreux portraits de l’actrice, la faisant passer au rang de muse. Elle acquiert d’ailleurs la notoriété en tant que peintre en 1875 avec la réalisation d’un portrait de son amie. 

Portrait de Sarah Bernhardt, Louise Abbéma (1875)

Sarah Bernhardt fut la muse de plusieurs autres artistes, comme Alfons Mucha qui est à l’origine de nombreuses affiches de théâtre à l’effigie de la Divine, ou encore Georges Clairin, qui réalise en 1876 un portrait de l’actrice.  L’œuvre, qui reçut un succès critique considérable, est aujourd’hui exposée au Petit Palais

Portrait de Sarah Bernhardt par Georges Clairin (1876)

Gustave Doré, Jules Bastien-Lepage, Giovanni Boldini et Alfred Stevens s’essayèrent également à dépeindre la belle, tandis que les photographes  Napoléon Sarony, Nadar, ainsi que son fils Paul Nadar immortalisèrent à tout jamais le faciès de l’actrice. 

Retrouvez Sarah Bernhardt dans un épisode de Secrets d’Histoire, à partir du jeudi 18 mars à 20h30 (UTC +1) sur Museum TV !

J’adore l’art, je m’inscris illico à la newsletter Museum

Oui, je veux tout savoir sur le monde merveilleux de l’art, être au courant des meilleures expositions du moment, des nouveaux programmes et des événements de la chaîne, recevoir des entrées gratuites pour les musées près de chez moi, gagner des livres d’art et des catalogues d’exposition…