Léonard de Vinci, pour une peinture absolue

Publié le 06/01/2020

C’était l’exposition la plus attendue de l’année. Après 10 ans de travail, le Louvre nous présente une exposition exceptionnelle, et nous rappelle que Léonard de Vinci était avant tout, un peintre.

Léonard de Vinci est certainement l’artiste le plus connu au monde, à l’origine d’un tableau tout aussi célèbre, admiré par quelques 30 000 visiteurs chaque jour.

Peindre la réalité du monde

Le fascinant de Vinci est souvent décrit comme le génie universel…. Dans sa dernière exposition, le Louvre nous rappelle qu’il était avant tout un peintre, avec une très grande ambition : « Léonard de Vinci veut restituer toute la complexité de la vie, des expressions humaines et aussi de la nature d’une certaine façon  » explique Vincent Delieuvin, l’un des deux commissaires de l’exposition.

Mais comment restituer la vie dans une peinture, qui est une image fixe ? A travers son travail, Léonard de Vinci avait un objectif : capter la nature du mouvement. « Il ne fallait pas appréhender les formes dans leur perfection, cette perfection, la perfection de leur beauté finissait par les immobiliser. Donc il a en quelque sorte, attaqué la forme, lutter contre la forme… Jusqu’à produire des gribouillages quasiment inintelligibles. Mais où lui voyait le point où il avait réussi à saisir le mouvement » assure Louis Frank, l’autre commissaire.

Un nombre de peintures limitées

Léonard de Vinci a laissé derrière lui entre 15 et 20 tableaux. Les attributions varient selon les experts. Un nombre limité souvent considéré comme le signe d’un certain désintérêt de l’artiste pour cette pratique. Une affirmation réfutée par Louis Frank : « Elle était tellement importante qu’il fallait lui consacrer le temps qui était nécessaire. Il commence et il ne finit jamais parce que la tâche est en elle-même infinie ».

Léonard de Vinci, le génie universel

Léonard de Vinci peintre, mais aussi anatomiste, scientifique, ingénieur. Les façons de qualifier l’artiste ne manquent pas. Mais toutes ces activités ont un même objectif selon Vincent Delieuvin, la peinture absolue : « Tout au long de sa vie, Léonard n’a jamais oublié la peinture. Pour devenir le plus grand des peintres, il est devenu un scientifique. Le scientifique a toujours été au service du peintre ».

L’artiste touche à tout florentin a su élever la peinture au rang de science divine, capable de représenter le monde. Pas étonnant que 500 ans après sa mort, ce génie fascine toujours autant. Le jour de l’ouverture de l’exposition, la magie Léonard de Vinci a même fait buguer la billetterie en ligne du Louvre, surchargée.

J’adore l’art, je m’inscris illico à la newsletter Museum

Oui, je veux tout savoir sur le monde merveilleux de l’art, être au courant des meilleures expositions du moment, des nouveaux programmes et des événements de la chaîne, recevoir des entrées gratuites pour les musées près de chez moi, gagner des livres d’art et des catalogues d’exposition…

Derniers articles