Charlotte Perriand, moderne

Publié le 13/01/2020

Icône du design du 20ème siècle, Charlotte Perriand est restée dans l’ombre de ses collaborateurs, parmi lesquels Le Corbusier. 20 ans après sa disparition, la Fondation Louis Vuitton lui offre enfin la lumière.

Une rétrospective sur l’œuvre de Charlotte Perriand. Il était temps ? « Charlotte Perriand a eu la chance, et peut-être la malchance… Enfin, ce n’était pas une malchance évidemment, de vivre à l’ombre de géants du XXème siècle« , reconnait Jacques Barsac, co-commissaire de l’exposition. En effet, Charlotte Perriand n’a que 25 ans quand elle entre au cabinet de Le Corbusier, elle côtoie aussi Jean Prouvé.

Pionnière de la modernité

La cuisine ouverte sur le salon ? Rien de plus normal au XXIème siècle. Inconcevable dans les années 1960. Il faut attendre 1970 pour que cette idée se démocratise. Charlotte Perriand y pense dès l’année 1927. Elle a apporté une révolution dans la manière d’habiter.

« Les meubles réalisés par Charlotte Perriand nous paraissent tout à fait normaux, mais ils détonaient complètement dans les années 30 et les années 40 » assure Jacques Barsac.

Le progrès pour tous

Charlotte Perriand voulait apporter le progrès à tous, en passant notamment par la maison pour tous : le confort, la lumière… Très bon exemple de cet engagement, la maison au bord de l’eau, qu’elle dessine en 1934 et que sa fille, Pernette Perriand et son mari, Jacques Barsac, réalisent près de 80 ans plus tard, tant ils savaient que ce projet lui tenait à coeur.

La maison au bord de l’eau, Charlotte Perriand

Le monde nouveau de Charlotte Perriand, jusqu’au 24 février à la Fondation Louis Vuitton.

J’adore l’art, je m’inscris illico à la newsletter Museum

Oui, je veux tout savoir sur le monde merveilleux de l’art, être au courant des meilleures expositions du moment, des nouveaux programmes et des événements de la chaîne, recevoir des entrées gratuites pour les musées près de chez moi, gagner des livres d’art et des catalogues d’exposition…

Nous vous proposons