Art et intelligence artificielle, qu’est ce que ça donne ?

Publié le 11/04/2020

L’intelligence artificielle est au cœur des conversations : qu’elles soient politiques, éthiques, économiques ou encore culturelles. Mais l’œuvre d’art n’a-t-elle pas besoin de la main de l’artiste pour exister ? Et comment les artistes s’approprient-ils ce sujet ? Décryptage.   

L’intelligence artificielle s’invite aux enchères

Souvenez-vous. C’était en 2018. La maison de ventes aux enchères Christies New York crée la surprise en vendant 432 000 dollars, soit 45 fois son estimation haute, l’oeuvre « Edmond de Bellamy » du collectif Obvious. C’est la première fois qu’une œuvre issue d’un programme d’intelligence artificielle se vendait aux enchères.

Edmond de Bellamy, collectif Obvious

« Les photographes en 1850 quand ils commencent à faire de l’art, on leur dit que leur travail est flou, que c’est réservé à des ingénieurs très qualifiés, que ce n’est pas de l’art et que ça va détruire les artistes. En fait on se rend compte que c’est exactement les critiques qu’on nous fait. »

Pierre Fautrel, co-fondateur d’Obvious

À noter qu’en 1850, Eugène Delacroix disait déjà à l’apparition de la photographie, « l’artiste risque de devenir une machine attelée à une autre machine ». L’histoire semble se répéter.

On oublie souvent que l’art est lié à la science. L’occasion pour le Centre Pompidou, avec l’exposition : « Neurones, intelligence simulées », de revenir sur les différentes représentations de l’intelligence au cours de l’histoire…

Mais devant la généralisation de ces systèmes d’intelligence artificielle dans nos vies, systèmes qui nous assistent toujours davantage, les fantasmes d’instrumentalisation de la conscience humaine par les machines réapparaissent.

De nombreux artistes qui ont l’intelligence de ces processus technologiques se les approprient, pour les détourner, les falsifier, les enrichir ou les critiquer.

Au 19ème siècle, nous vivions dans un âge mécanique, nous sommes désormais entrés dans l’ère de l’information, et nous passerons bientôt à l’ère quantique. L’intelligence artificielle est un outil puissant ; il peut être une arme. Son utilisation est un choix de société, un parti pris artistique.

J’adore l’art, je m’inscris illico à la newsletter Museum

Oui, je veux tout savoir sur le monde merveilleux de l’art, être au courant des meilleures expositions du moment, des nouveaux programmes et des événements de la chaîne, recevoir des entrées gratuites pour les musées près de chez moi, gagner des livres d’art et des catalogues d’exposition…