« À la recherche du temps perdu » de Marcel Proust adapté en bande dessinée

Publié le 21/06/2020

Adapter en bande dessinée l’un des plus longs romans au monde, c’est le pari que s’est lancé Stéphane Heuet il y a plus de 20 ans. Rencontre avec un homme loin d’être fou, mais passionné.

Proust ne quitte jamais réellement Stéphane Heuet. Pourtant, quand cet ancien marin rencontre pour la première fois ce monument de la littérature à tout juste 20 ans, il le trouve terriblement ennuyeux. Quinze ans plus tard, leurs chemins se croisent à nouveau et c’est le coup de foudre. Stéphane Heuet se lance alors un défi de taille : adapter plus de 3000 pages en bande dessinée. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’auteur n’a pas voulu en faire un « Proust facile ».

« J’ai fait mon adaptation littéraire pour les Proustiens, pour qu’ils voient à quoi ressemble réellement la maison de tante Léonie. Je voulais plutôt livrer une documentation aux lecteurs de Proust. Et ça a intéressé un deuxième public, des gens qui avaient peur de le lire et qui ont pu découvrir ce qu’était cette histoire de madeleine. »

Stéphane Heuet, auteur de bande dessinée

Vingt deux ans après la publication du premier tome en 1998, le succès est toujours au rendez-vous. Ses albums sont aujourd’hui traduits dans une vingtaine de pays et sa passion pour Proust, elle, n’a pas pris une ride…
D’ailleurs, le quatrième tome de « à l’ombre des jeunes filles en fleurs » sera bientôt disponible.

J’adore l’art, je m’inscris illico à la newsletter Museum

Oui, je veux tout savoir sur le monde merveilleux de l’art, être au courant des meilleures expositions du moment, des nouveaux programmes et des événements de la chaîne, recevoir des entrées gratuites pour les musées près de chez moi, gagner des livres d’art et des catalogues d’exposition…