"L’Adoration de l'Agneau mystique" de Hubert et Jan van Eyck

Publié le 29 Mai 2021
"L’Adoration de l'Agneau mystique" de Hubert et Jan van Eyck

Voici un polyptyque plutôt … atypique. Une composition sans précédent et qui ne sera jamais imitée. L’Adoration de l'Agneau mystique est un polyptyque peint par les frères Eyck et achevé en 1432.

Vue du retable ouvert


Cette œuvre est un des trésors du patrimoine mondial. Elle fut commencée par Hubert van Eyck et terminée par Jan van Eyck après la mort de son frère en 1426. C’est un réel jeu de piste métaphysique. Seule l'élite cultivée, lisant le latin et connaissant la bible, était capable de comprendre toute la symbolique de l'œuvre.


Ce retable est un polyptyque composé de 24 panneaux. Les détails sont si bien travaillés qu’on a envie de se munir d’une loupe pour les admirer. Lorsqu’il est ouvert, on tombe nez à nez avec ce personnage-là : assis sur son trône, c’est le Christ-roi. Il est entouré de la Vierge Marie et Saint Jean-Baptiste. On voit aussi des anges chanter et danser autour d’eux.
A l’extrémité, ce n’est autre qu’Adam et Ève. Mais pour comprendre le titre de l’œuvre il faut regarder un peu plus bas. Ici, on aperçoit les anges, les apôtres, les prophètes de l’ancien testament, les païens, les confesseurs, et les femmes vierges et martyres. Tous sont absorbés dans le culte et la prière, et éclairés par une colombe représentant le Saint-Esprit. Cette scène représente l'adoration de l'Agneau de Dieu. Mais ce retable n'était ouvert que les jours de fêtes chrétiennes. La plupart du temps, il était fermé et dévoilait donc ceci : l'Annonciation de Marie et le portrait des donateurs.
Une peinture presque miraculeuse …

Vue du retable fermé


Lieu d'exposition : Cathédrale Saint-Bavon de Gand