La Seine à la grande Jatte, Georges Seurat, 1888

Publié le 27 Juillet 2021
La Seine à la grande Jatte, Georges Seurat, 1888

L’artiste qui a peint cette toile est également l’inventeur du pointillisme. Méthode qui consiste à peindre un sujet de mille petits points de couleur pure.

Voici La Seine à la Grande Jatte, peinte en 1888 par Georges Seurat.

Élève des Beaux-Arts de Paris dans sa Jeunesse, Seurat est contraint d’abandonner ses études pour effectuer son service militaire dans la Marine Bretonne. Il peint de nombreux navires et s’approprie le thème de la représentation maritime. Mais il peine à se faire reconnaître de ses contemporains.

Au 19e siècle, sur la Seine du Nord-Ouest de Paris, l’île de la Jatte est très prisée par les artistes qui mènent des recherches sur la lumière. Les scènes de vie fluviale, les bateaux et les promeneurs sont les muses des impressionnistes comme Sisley ou Monet.

Seurat innove, il ancre son style dans des portraits sociologiques comme en témoignent Un dimanche après-midi à l'Île de la Grande Jatte ou encore Une baignade à Asnières.

La simplicité de La Seine à la Grande Jatte fait pourtant toute la poésie du tableau. La Seine, un canot et un voilier incarnent le mouvement dans la toile. Les formes peu détaillées des sujets permettent à une partie de la population de l’époque de se retrouver dans la scène

Les points de peinture donnent également à ce tableau toute la légèreté des dimanches après-midi qu’il dépeint.

« Ils voient de la poésie dans ce que je fais. Non, j'applique ma méthode, c'est tout ! » Confie Seurat à Charles Angrand ; ainsi nait le néo-impressionnisme.