L’œuvre de Jean-Honoré Fragonard ; « Philosophe Lisant » est vendue à 7,68 millions d’euros

Publié le 13 Juillet
Le "Philosophe lisant" de Jean-Honoré Fragonard

Un tableau du peintre datant du 18e siècle a été retrouvé dans la Marne, et a été acheté pour quelques millions d’euros lors d’une vente aux enchères.

7 millions 686 mille euros. C’est le prix mirobolant auquel est parti l’œuvre de Jean-Honoré Fragonard, le « Philosophe Lisant », lors d’une vente aux enchères à Épernay, dans la Marne, le 26 juin dernier.

Perdue depuis près de 200 ans, l’œuvre avait été réalisée au sommet de la gloire de l’artiste. Elle a été redécouverte en mars dernier à Épernay où elle avait été évaluée entre 1,5 et 2 millions d’euros. Cette toile ovale rarissime a été conservée par une famille de la ville, qui ne connaissait pas sa valeur ni sa provenance.

Le commissaire-priseur Maître Antoine Petit a découvert la signature de Jean-Honoré Fragonard au dos de l’œuvre. Il explique alors cette révélation : « ce tableau a été transmis de génération en génération, il est en parfait état, tel que le peintre l’a peint. On l’a seulement nettoyé », ajoute celui qu’il vendra le tableau à plus de 7 millions d’euros.  

Le commissaire de la vente a su retrouver le catalogue d’origine de 1779, et remonter à la source, afin de découvrir l’œuvre.

A la différence des sujets féminins et libertins qui ont construit l’identité de l’artiste, Fragonard s’intéresse ici à la figure de l’homme mûr, avec un vieil homme chauve à la barbe blanche, passionné dans sa lecture. Le tableau du « Philosophe Lisant » représente l’apogée de la peinture du XVIIIe siècle en France, d’où sa valeur inestimable du tableau après sa réapparition et son authenticité. Cette histoire fait écho au tableau « Fuite en Égypte au voyageur couché » de Nicolas Poussin, redécouvert dans les années 80, acquis pour 17 millions d’euros par le musée des Beaux-Arts de Lyon.