5 expositions photos à découvrir à la rentrée en France

Publié le 30 Août 2021

Pas besoin d’être un fervent amateur d’art pour apprécier les plus beaux clichés des photographes. Voici 3 expositions photo à découvrir à la rentrée 2021

Henri Cartier-Bresson, Revoir Paris au musée Carnavalet – jusqu’au 31 octobre 2021

On ne peut pas louper l’oeuvre du photographe le plus influent du XXe siècle.  Le musée Carnavalet présente jusqu’au 31 octobre, l’exposition « Henri Cartier-Bresson – Revoir Paris » Le musée explore les liens entre l’artiste et sa ville où il a toujours habité : Paris.  Une source d’inspiration, sans équivoque, qui a poussé Bresson à s’intéresser aux rues de la capitale, mais aussi aux personnes qu’il rencontre dans la ville, entre 1944 et 1968.

Le musée expose des tirages originaux, d’une trentaine d’inédits, de publications et d’enregistrements audiovisuels. 

Ouverture du mardi au dimanche, de 10h à 18h, au 23 rue de Sévigné, 75003 Paris

 Tarif plein : 11 €

Tarif réduit : 9 € 

Pour plus d’informations, retrouvez le site du musée Carnavalet 

Sebastião Salgado, Blessure au Centre d’Art contemporain Frans Krajcberg à Paris— Art & Nature – jusqu’au 27 octobre 2021 

On passe de l’autre côté de l’Atlantique, avec le photographe franco-brésilien, Sebastião Salgado et son exposition au cœur de la forêt amazonienne. Conscience écologique ou non, la beauté et la force des images sont bien là. L’exposition « Blessure » montre le rôle essentiel de la forêt dans l’équilibre planétaire, mais aussi les immenses feux de forêt provoqués par l’Homme, sur un grand territoire qu’est l’Amazonie. L’œil du photographe reconnecte notre rapport à la nature et c’est fascinant.

Ouverture du mardi au samedi, de 14h à 18h, au 21 avenue du Maine, 75015 Paris 

Entrée gratuite 

Pour plus d’informations, retrouvez le site du Centre d’Art contemporain Frans Krajcberg  

“For Whom the bell Tolls”, Camille Fallet, Centre Photographique Marseille, jusqu’au 25 septembre 2021 

Camille Fallet photographie la ville de Glasgow. L’artiste redécouvre une ville qui est marquée par l’architecture industrielle, derrière les traces de la révolution automobile des années 70. A travers ses clichés, on découvre la population écossaise derrière différents paysages, dominés entre la construction navale et l’ingénierie ferroviaire.

Ouverture du lundi au jeudi de 8h30 à 12h30, au 74 rue de la Joliette 13002 Marseille 

Entrée gratuite, mais les contributions volontaires sont les bienvenues.  

Pour plus d’informations, retrouvez le site du Centre Photographique de Marseille 

Histoires de photographies au Musée des Arts Décoratifs à Paris – jusqu’au 12 décembre 2021

 Le Musée des Arts Décoratifs rassemble 350 000 photos pour retracer l’histoire de la photographie à travers la mode, l’architecture, les paysages, les décors. On trouve également des photos publicitaires datant de 1840 jusqu’à aujourd’hui. L’exposition « Histoires de photographies » regroupe 400 tirages photos, représentés par les grands photographes du XIXe siècle jusqu’à nos jours : Eugène Atget, Laure Albin-Guilot, Man Ray ou encore Robert Doisneau. C’est à découvrir jusqu’au 12 décembre 2021.

Ouverture du mardi au dimanche, de 11h à 18h, au 107 rue de Rivoli à Paris 

Tarif plein : 14 euros 

Tarif réduit : 10 euros 

Gratuit pour les 18-25 ans  

Pour plus d’informations, retrouvez le site du Musée des Arts Décoratifs de Paris 

Chefs-d’œuvre photographiques du MoMA au Jeu de Paume Paris – jusqu’au 13 février 2022 

Entre 2001 et 2017, le MoMa de New York fait l’acquisition de plus de 350 clichés du collectionneur Thomas Walter. C’est la première fois qu’une exposition rassemblant 230 images s’effectue en Europe. A travers des clichés de Berenice Abbott, de Claude Cahun, d’André Kertész et d’autres artistes, découvrez l’histoire et la création de la modernité en photographie. Retrouvez les mouvements artistiques qui ont fasciné la période d’entre-deux-guerres, comme le Bauhaus ou le surréalisme.

Ouverture du mardi au dimanche, de 11h à 19h, au Jeu de Paume, 1 place de la Concorde 

Tarif plein : 10 euros 

Tarif réduit : 7,50 euros 

Pour plus d’informations, retrouvez le site du MoMa de Paris