Rêvolution Digitale : Tableaux vivants

Extrait () Pas de diffusion prévue

En mars 2011, moins de 6 mois après son lancement sur la marché, Kinect entrait au livre des records comme “l’accessoire high-tech le plus vendu dans un court laps de temps” avec 10 millions d’unités vendues. Loin d’être anecdotique, cet évènement illustre un basculement propre à l’articulation entre le 20ème et le 21ème siècle : l’avènement de l’interactivité. Du personal computer aux jeux vidéos, de l’émergence des dispositifs tactiles à la naissance du web, les nouvelles technologies, plus que de représenter le monde, permettent désormais à leurs utilisateurs de le modifier et ce, de façon de plus en plus intuitive. Du côté de l’art, c’est le rôle même du public qui s’en trouve bouleversé : rompant avec la contemplation passive et un certain élitisme ressentis jusqu’alors, l’art interactif engage le corps du spectateur qui devient partie intégrante de l’oeuvre. En bousculant les frontières entre auteur et spectateur, l’interactivité ouvre de nouveaux horizons, pleins de magie et de jeu. A l’heure où l’interactivité est partout, jusqu’aux aspects les plus triviaux de notre vie quotidienne, comment s’en saisissent les artistes pour engager le spectateur ? La pionnière Catherine Ikam, le collectif Random International, la chorégraphe Gwendaline Bachini et l’artiste chercheur Samuel Bianchini nous expliquent leurs approches.

Producteur : Effervescence

Année : 2018

Pays : France

J’adore l’art, je m’inscris illico à la newsletter Museum

Oui, je veux tout savoir sur le monde merveilleux de l’art, être au courant des meilleures expositions du moment, des nouveaux programmes et des événements de la chaîne, recevoir des entrées gratuites pour les musées près de chez moi, gagner des livres d’art et des catalogues d’exposition…