Art 21 : Berlin

Berlin est devenue depuis les années 1990 un paradis pour les artistes du monde entier – une zone franche où l'expérimentation, l'expression individuelle et les influences internationales convergent. La preuve avec quatre artistes qui ont élu domicile dans la capitale allemande : la star slando-danoise Olafur Eliasson, le duo suédois Nathalie Djurberg & Hans Berg, l’écossaise Susan Philipsz et le kurde iraqlien Hiwa K.
Olafur Eliasson est né à Copenhague, au Danemark, en 1967. Photographiesn sculpture, environnements immersifs, interventions publiques à grande échelle, projets architecturaux, Eliasson utilise des éléments naturels simples (la lumière, la couleur, l’eau, le mouvement) pour modifier les perceptions sensorielles des spectateurs. Fondé sur l’idée que «l’art ne se termine pas là où commence le monde réel», l’œuvre d’Eliasson vit dans l’échange actif entre ses créations et les spectateurs.
Nathalie Djurberg est née à Lysekil, en Suède, en 1978. Hans Berg est né à Rättvik, en 1978. Mélangeant sculpture, son et cinéma, le duo collabore depuis 2004 à la création de films et d'installations d'animation. Leur travail expose un sous-courant de désirs humains et animaux psychologiquement chargés avec le doux vernis d'un conte de fées d'enfance.
Susan Philipsz est née à Glasgow, en Écosse, en 1965. L’œuvre de Philipsz explore les dimensions psychologiques et sculpturales du son, avec des enregistrements de sa voix et une variété de compositions musicales retravaillées. Intéressée par le pouvoir du son de déclencher des émotions, Philipsz répond à l'architecture et à l'histoire des espaces dans lesquels ses pièces sont installées; ses œuvres suscitent une introspection et un examen des mémoires personnelles et collectives.
Hiwa K est né à Sulaymaniyah, au Kurdistan (Iraq), en 1975. En tant que Kurde irakien et immigrant en Allemagne, Hiwa K puise dans ses souvenirs personnels pour raconter l'histoire de nos crises mondiales actuelles : guerre, migration et effets du néolibéralisme et du colonialisme. En documentant avec la vidéo, l'artiste s'insère dans ses œuvres, qui impliquent souvent des dimensions participatives (telles que des cours de cuisine en groupe, des performances musicales et des manifestations politiques) et des collaborations avec un large éventail d'acteurs, allant des philosophes irakiens aux fondeurs vénitiens. Largement autodidacte, son approche multidisciplinaire s’appuie sur son éducation entre pairs en Irak ainsi que sur sa formation musicale sous la direction du maître de flamenco Paco Peña.

Durée du programme complet :52 mins

Réalisateur : Susan Sollins

Producteur : ART29

Année : 2018

Pays : USA

De la même serie

J’adore l’art, je m’inscris illico à la newsletter Museum

Oui, je veux tout savoir sur le monde merveilleux de l’art, être au courant des meilleures expositions du moment, des nouveaux programmes et des événements de la chaîne, recevoir des entrées gratuites pour les musées près de chez moi, gagner des livres d’art et des catalogues d’exposition…

You might also be interested