La Conversion de Saint-Paul, Cerasi - Le Caravage, 1600-1604.

Publié le 23 Juillet 2021
La Conversion de Saint-Paul, Cerasi - Le Caravage, 1600-1604.
© Eglise Santa Maria del Popolo, Rome

Enfant terrible du baroque, le peintre qui a réalisé cette toile est le maître du clair-obscur.
Voici La Conversion de Saint-Paul, Cerasi peint par Le Caravage entre 1600 et 1604. Cette œuvre est commandée par l’évêque Tibério Cerasi pour orner la chapelle de l’église Santa Maria à Rome. Quand il reçoit la commande, Le Caravage approche de la trentaine et sa réputation n’est plus à faire.

Il est l'un des plus grands peintres d’Italie. Il réalise un premier tableau qu’il nomme La Conversion de Saint-Paul, “Balbi” et mécontent de ce travail, il réalise cette toile moins surchargée.
La scène représente Paul de Tarse tombant de son cheval à cause d’une vision dans laquelle lui apparait le Christ. Paul de Tarse est chargé de persécuter les chrétiens du fait de leurs croyances, la vision est une forme de punition.
Le Caravage plonge le spectateur dans une scène très réaliste. Les corps sont parfaitement proportionnés. Surtout celui du cheval qui est très imposant. La technique du clair-obscur est utilisée pour rendre visible l’invisible. L'artiste éclaire le corps de Saint-Paul pour faire figurer le divin dans la toile.

À cette période cette technique qu’il manie à la perfection est comme un effet de science-fiction. Les tableaux sont les télévisions de l’époque.
Avec cette peinture divine le peintre retranscrit un épisode de la bible comme Netflix diffuserait un épisode de Narcos.

Le Caravage réalise là l'une de ses plus belles peintures d’église. Spielberg et Nolan n’ont qu’à bien se tenir.