« Pollice Verso » de Jean-Léon Gérôme

Regardez bien ce tableau : Pollice Verso de Jean-Léon Gérôme. Ça ne vous rappelle rien ? Le film Gladiator peut-être ? En effet c’est en voyant ce tableau que Ridley Scott a eu l’idée de son film. Le chef-d’oeuvre est peint en 1872.


Tout d’abord, la scène est facilement reconnaissable : nous sommes dans la Rome Antique, devant un combat de gladiateurs. Dans les gradins tout le monde tend son bras, le pouce tourné vers le bas. Un geste qui signe la mise à mort du perdant qu’on appelle en latin : Pollice verso.
Voilà : vous savez déjà pourquoi le tableau s‘appelle comme ça ! Avec cette œuvre d’une précision hyperréaliste, réalisée dans le style pompier, Gerôme cherchait à montrer l’ardeur des romains pour ces combats à mort. Rajoutez à cela, un soupçon de sensationnel et on a vraiment l’impression d’être au milieu de l’arène.

Jean-Léon Gérôme photographié par Nadar (1886)


Sauf que le peintre s’est un peu accommodé de certaines réalités. Il semblerait que le pouvoir de vie ou de mort du peuple était un poil exagéré. Et en réalité les spectateurs venaient plutôt assister à de belles passes d’arme plutôt qu’à une mise à mort sanguinaire.
D’ailleurs Pollice verso veut dire plutôt “pouce tendu”. Et pas forcément vers le bas. Si Gérôme s’est affranchi des réalités historiques, il n’en a pas moins créé un geste devenu culte et une oeuvre qui aura inspiré tous les péplums du XXe siècle.


Lieu d’exposition : Phoenix Art Museum, Etats-Unis

J’adore l’art, je m’inscris illico à la newsletter Museum

Oui, je veux tout savoir sur le monde merveilleux de l’art, être au courant des meilleures expositions du moment, des nouveaux programmes et des événements de la chaîne, recevoir des entrées gratuites pour les musées près de chez moi, gagner des livres d’art et des catalogues d’exposition…