« Le Portrait de Sarah Bernhardt » de Georges Clairin

D’après Jean Cocteau c’est un “monstre sacré” du théâtre qui est peint dans cette toile. Le Portrait de Sarah Bernhardt est réalisé par Georges Clairin en 1876.

Portrait de Georges Clairin
© Extrait de Album Artistique et Biographique Salon de 1882 – E. Francfort éditeur


Ce tableau permet de découvrir deux talents français du 19e siècle. Commençons par le peintre. Georges Clairin était un artiste orientaliste. Sorti de l’école des beaux-arts, il s’est pris de curiosité pour les pays africains et sud-américains dans lesquels il se rendait pour peindre.
Il était principalement connu pour être l’ami et le portraitiste de Sarah Bernhardt, superstar des planches françaises à l’époque. Elle interprètera brillamment les textes de Victor Hugo, de Musset ou encore ceux d’Edmond Rostand.


Ici l’actrice est étendue avec assurance et tranquillité sur un canapé de couleur pourpre. Cette tonalité apporte une touche sensuelle au tableau. La posture de Sarah Bernhardt est digne de celle d’une diva sûre d’elle et séductrice. Les plis du vêtement, transforment la comédienne en une femme envoutante. Emile Zola qui commentait le tableau parlait de “sinuosités serpentines”.


La toile est réalisée dans l’atelier de Clairin qu’il a décoré de plantes et de tissus luxuriants. On reconnait la patte orientaliste du peintre. L’éventail de plumes blanches qu’elle tient de sa main droite et le lévrier couché à ses pieds accentuent la dimension énigmatique de la dramaturge.
Georges Clairin dépeint ici avec élégance le portrait d’une femme fatale. Un portrait d’avant-garde.

J’adore l’art, je m’inscris illico à la newsletter Museum

Oui, je veux tout savoir sur le monde merveilleux de l’art, être au courant des meilleures expositions du moment, des nouveaux programmes et des événements de la chaîne, recevoir des entrées gratuites pour les musées près de chez moi, gagner des livres d’art et des catalogues d’exposition…