« La nuit étoilée » de Vincent Van Gogh

« La nuit est beaucoup plus vivante et richement colorée que le jour ». C’est ce que disait Vincent Van Gogh. Et si l’on en croit Paul Gauguin, il vaut mieux éviter de contredire Van Gogh lorsqu’il affirme quelque chose!

Autoportrait de Van Gogh (1889)


La nuit étoilée est l’un des plus grands chef-d’oeuvres du célèbre peintre hollandais. Sur cette oeuvre, le ciel occupe la majorité du tableau. On y voit des volutes et des tourbillons rappelant des nébuleuses. Des halos se forment autour de la lune et des étoiles.
Le village que l’on voit au centre du tableau s’appelle Saint-Rémy-de-Provence, non loin d’Arles. Si au premier regard, on peut imaginer une nuit douce et sereine, il est plus probable que ce tableau relève d’un profond sentiment de désarroi.


Pour preuve : Van Gogh l’a peint depuis sa chambre du monastère Saint-Paul-de-Mausolé. Un asile où il était interné après de nombreux accès de folie, dont celui qui lui fit se couper sa propre oreille. L’artiste peint donc le paysage qu’il voit de sa fenêtre. Mais il rajoute des éléments. Comme ce cyprès au premier plan. Un arbre qu’on trouve généralement dans les cimetières et qui symboliserait donc la mort. Le tumulte de cette nuit mouvementée peut donc être perçu comme symptomatique de ses pensées suicidaires.


Avec cette oeuvre, Van Gogh nous emmène dans une spirale infernale qui est la sienne. Dans un tourbillon cosmique au coeur de la nuit. Mais si ses pensées sont noires, la nuit elle, est tout de même étoilée.


Lieu d’exposition : MoMA New York

J’adore l’art, je m’inscris illico à la newsletter Museum

Oui, je veux tout savoir sur le monde merveilleux de l’art, être au courant des meilleures expositions du moment, des nouveaux programmes et des événements de la chaîne, recevoir des entrées gratuites pour les musées près de chez moi, gagner des livres d’art et des catalogues d’exposition…