« Au lit » de Edouard Vuillard

L’artiste qui a réalisé cette toile est considéré comme l’un des prophètes de l’art moderne. Au lit est réalisé par Edouard Vuillard en 1891.

Autoportrait d’Edouard Vuillard (1889)


Edouard Vuillard n’est pas un Nabi comme les autres. Contrairement à ses amis Paul Sérusier et Maurice Denis, il préfère représenter des scènes intimes en intérieur, comme ici avec son œuvre Au lit. L’artiste vécu durant soixante ans avec sa maman couturière dans divers appartements à Paris. Il ne se maria jamais. C’est pourquoi il adore représenter des scènes intimes, mais aussi développer le sens du détail à travers des couleurs et des motifs plats inspirés des textiles.


Edouard Vuillard est un adepte du synthétisme, il travaille en aplat et représente la réalité à sa façon. Les formes sont épurées et les couleurs sont celles qu’il imagine. Pour peindre son tableau Au lit, le peintre s’inspire des estampes japonaises.


Aucune perspective n’est présente dans son œuvre, les plans sont simplement juxtaposés. On retrouve tout de même le mysticisme qui accompagne les débuts du mouvement Nabis. Regardez cette croix au-dessus du lit. C’est aussi surement le symbole de l’éduction religieuse qu’Edouard Vuillard a reçue.


Au lit s’impose comme une œuvre magistrale grâce à ses grandes dimensions qui ne sont pas habituelles aux Nabis. L’artiste choisi une palette de couleurs neutres et calmes pour traduire l’idée de cette scène silencieuse et intime. Le lit est dans un cadre très serré pour que le spectateur n’ait pas de recul. Il est tout prêt de la dormeuse.
D’ailleurs l’artiste le dit lui-même : « Je ne suis qu’un spectateur ».

J’adore l’art, je m’inscris illico à la newsletter Museum

Oui, je veux tout savoir sur le monde merveilleux de l’art, être au courant des meilleures expositions du moment, des nouveaux programmes et des événements de la chaîne, recevoir des entrées gratuites pour les musées près de chez moi, gagner des livres d’art et des catalogues d’exposition…