« Top 10 des lieux à visiter au Havre pour un weekend artistique. »

Publié le 25/06/2019

Connaissez-vous cette ville située au nord-ouest de la France, connue notamment pour son port et son histoire tristement liée à la Seconde Guerre mondiale ?

Panorama de la ville du Havre.
@Ifac

Quand un Havrais ou une Havraise demande à d’autres personnes ce qu’elles pensent du Havre, ils font souvent face à ce genre de réponses  « Le Havre, c’est une ville morte » « Ah, tu habites au Havre ? Aie désolé pour toi » « Le Havre à part du béton et des bateaux il n’y a rien d’intéressant à voir, je n’irais jamais m’enterrer là-bas »

Mais sachez qu’au-delà de son activité maritime et de sa réputation de ville fantôme, Le Havre a eu le temps de se développer en quelques années. Aujourd’hui, la ville est devenue un véritable point de rendez-vous pour tous les passionnés d’art et d’histoire !

Le géant de la compagnie Royal Deluxe.
@paris-normandie

Pour ne citer qu’un exemple parmi les plus flagrants : les 500 ans du Havre, l’un des plus grands rassemblements culturels de l’année 2018 qui a réuni pas moins de 2 millions de visiteurs venus du monde entier.

Aujourd’hui, on a décidé de rendre à César ce qui est à César et de vous révéler les meilleurs plans pour passer un super week-end artistique en Normandie.

Le MuMa

Vous êtes un grand friand du mouvement impressionniste et de ses paysages de rêves ? Si oui, saviez-vous que c’est au sein même du Havre que des artistes tels que Monet, Dufy ou même Braque ont commencé à se faire connaître et se sont perfectionnés ? Vous ne pouvez donc pas passer en Normandie sans visiter ce fameux musée qui possède l’une des plus grandes collections d’œuvres impressionnistes de France.

Le MuMa.
@oui.sncf

Situé face à la mer, le Musée André-Malraux vous fait voyager au temps des grands peintres et vous permet de découvrir les paysages de la ville sous un autre jour. L’accent est d’ailleurs souvent mis sur sa lumière exceptionnelle. Des œuvres de grands peintres tels que Degas, Renoir, Pissarro ou encore Boudin sont également exposées de façon permanente pour le plus grand plaisir des visiteurs.

Galerie du musée André-Malraux.
@trip advisor

Pour plus d’informations sur le musée André-Malraux, cliquez ici.

L’architecture Perret

L’architecture Perret, c’est un peu l’âme de la ville. Mais comment le Havre a bien pu se retrouver inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco ? Réponse : la guerre.

La bourse et la passerelle du Havre avant les bombardements.
@lehavredavant.canalblog.com

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands ont occupé Le Havre dès 1940, avec près de 40 000 soldats. Elle a été transformée en base militaire stratégique. Pour reprendre le contrôle du port, les Alliés ont dû bombarder Le Havre de nombreuses fois pour affaiblir l’occupation Nazie, mais le bilan des bombardements est lourd.

Le Havre après les bombardements.
@promenade littéraire Le Havre

La ville se retrouve réduite à néant en l’espace de quelques années. Mais une fois la guerre terminée et la victoire fêtée, il a fallu penser à ressusciter cette ville, qui n’était plus qu’un champ de ruines.

Raoul Dautry, ministre de la Reconstruction et de l’Urbanisme, confie alors en 1945 le projet de reconstruction du Havre à Auguste Perret, un architecte spécialiste du béton. Les directives sont simples : il faut reconstruire de façon économique, robuste et rapide.

Immeubles Perret.
@les-escapades.fr

Auguste Perret utilise pour cela la structure poteau-poutre-dalle. L’angle droit et la trame unique (6,24 mètres), la standardisation et la préfabrication lui permettent de reconstruire la ville. Le Havre possède donc une architecture bétonnée unique au monde issu du « mouvement moderne » des années 50/60.

L’appartement témoin Perret.
@unesco.lehavre.fr

Pour vous immerger un peu plus dans cette ambiance d’après-guerre, la ville du Havre a créé « L’appartement témoin ». Un appartement restauré selon les plans de 1947 qui vous permet de découvrir les aménagements proposés aux habitants au lendemain de la guerre, et cela, en vous promenant dans les différentes pièces.

Une visite guidée est également proposée par la Mairie pour en savoir plus sur les conditions de vie des Havrais et sur les tendances des années 50.

Pour plus d’informations sur l’appartement témoin, cliquez ici.

La Bibliothèque Oscar Niemeyer.

Bibliothèque Oscar Niemeyer.
@www.lepoint.fr

Considérée comme un lieu de rencontre et de partage majeur de la ville, cette bibliothèque offre de nombreuses possibilités : on peut s’y restaurer en savourant de délicieux bagels faits maison, on peut s’y rendre pour étudier en s’installant dans les espaces de travail collectifs ou individuels mis à la disposition de tous, on peut également écouter de la musique dans des bornes d’écoute musicale (les « sonic chairs ») ou regarder des vidéos sur de grands écrans libres d’accès : tout est là pour vous permettre de vous cultiver dans un environnement totalement immersif.

Salle de visionnage de la Bibliothèque Oscar Niemeyer.
@archimag.com

Mais au-delà de ces nombreux avantages, ce qui fait la spécificité de ce lieu, c’est sa structure et son design. Entre architecture futuriste et rétro, cet espace surprenant et novateur de 5 000 m2 se compose, pour ne citer que ça, d’une impressionnante verrière qui illumine de façon naturelle l’atrium de la bibliothèque. Cet endroit rempli de trésors cachés et de pièces toutes plus différentes les unes que les autres vous donnera envie de jouer les explorateurs.

Atrium de la Bibliothèque Oscar Niemeyer.
@bubblemania.fr

Pour plus d’informations sur la bibliothèque Oscar Niemeyer, cliquez ici.

Le Volcan

Véritable symbole de la ville et plus communément appelé « pot de yaourt », ce gigantesque édifice fut réalisé par l’architecte Oscar Niemeyer. Tout d’abord « maison de la culture » puis scène nationale en 1991, ce bâtiment renferme aujourd’hui une salle de spectacle qui peut accueillir jusqu’à 800 personnes.

Vue du Volcan.
@lavaliseafleurs.com

L’aspect très original de cette salle de spectacle dénote avec l’architecture Perret, mais c’est ce qui fait tout son charme. Niveau programmation, il y en a pour tous les goûts : concerts, théâtre, danse, lectures, discussions, cirque, ateliers, rencontres,… Allant de petites troupes indépendantes aux grands artistes de renommée mondiale, vous ne pourrez que trouver votre bonheur.

La main de Niemeyer.
@elsaxelle.canalblog.com

Petite anecdote : En 2018 la marque de smartphone « Huawei » a choisi Le Volcan pour tourner l’une de ses publicités. (la classe quand même).

Pour visionner cette publicité, cliquez ici.

Publicité Huawei pour son nouveau smartphone Honor View 20.
@twitter.com

Pour plus d’informations sur Le Volcan, cliquez ici.

La plage

Aaah la plage ! Espace de détente et de jeux, mais pas seulement ! Lors d’une promenade sur la digue bétonnée ou d’une petite baignade sur les galets, vous vous apercevrez que toutes les cabanes blanches ont été repeintes de toutes les couleurs à l’occasion des 500 ans du Havre. De nombreux artistes ont d’ailleurs été inspirés par ces installations.

Les cabanes du Havre.
@blogarchiphotos.com

En avançant vers le port, une œuvre contemporaine trône au milieu des vacanciers et des galets. « Up#3 » de Sabina Lang et Daniel Baumann serait selon certains, la représentation des initiales de la ville. «LH».

« Up#3 » de Sabina Lang et Daniel Baumann.
@Elisabeth Lhomelet

Une autre œuvre imposante se cache également du côté de la falaise. Il s’agit de la sculpture « Jusqu’au bout du monde » de Fabien Mérelle qui représente un père et sa fille fixant l’immensité de la mer lors d’un moment de complicité.

« Jusqu’au bout du monde » de Fabien Mérelle.
@Claudine Colin

Les Bains des Docks

Envie de vous relaxer entre deux visites ? Rendez-vous Quai de la Réunion en face du bassin Paul Vatine pour une petite trempette bien méritée ! Mais peut-être que pour vous ce nom « Bains des Docks » n’évoque qu’une simple piscine ? Détrompez-vous ! Conçu par les ateliers de l’architecte Jean Nouvel, ce complexe imposant composé de plus de 10 bassins, dont un bassin olympique, à été inauguré en 2008. Son architecture a été inspirée par les thermes romains de l’Antiquité.

Piscine Olympique des Bains des Docks.
@www.jeannouvel.com

Tel un véritable décor de cinéma composé de fontaines, de bains à remous, de plongeoirs, de bassins froids, de bassins chauds, et même d’un espace « spa », vous pourrez prendre du bon temps tout en admirant l’aspect atypique de ce lieu.

Le bassin des cascades des Bains des Docks.
@commons.marche-prive.com

En juin 2018, le journal « The Telegraph » a notamment cité ce complexe comme faisant partie des piscines urbaines les plus cools du monde.

Pour plus d’informations sur le bain des docks, cliquez ici.

L’arche de conteneurs

Pendant votre visite, mettez-vous dos à l’hôtel de ville et regardez droit devant vous. Une immense masse multicolore surplombe fièrement les immeubles Perret tout au bout de la rue de Paris sur le quai Southampton. Laissez votre curiosité vous guider pour arriver au pied de cette monumentale structure.

« L’arche de conteneurs » de Vincent Ganivet.
@www.havre-developpement.com

Construites par l’artiste Vincent Ganivet, ces deux arches réunies forment un ensemble de plus de 30 m de haut et qui pèserait près de 500 tonnes. Un joli clin d’œil à l’activité portuaire omniprésente dans la ville.

La Maison de l’Armateur

Avis à tous les aventuriers dans l’âme et les amateurs d’antiquités et de curiosités, la Maison de l’Armateur est faite pour vous. Cette vieille bâtisse, qui date du 18ème siècle, est classée monument historique et est ouverte aux visiteurs depuis 2006. Elle est devenue au fil du temps l’un des musées les plus emblématiques du Havre.

Atrium de la maison de l’armateur.
@unesco.lehavre.fr

À l’intérieur, vous pourrez vous promener dans les quelques salles réservées aux expositions temporaires, les appartements, les cabinets de curiosité, la bibliothèque ou le cabinet de travail d’un riche négociant havrais.

Une des œuvres de la Maison de l’Armateur.
@agence Museo

Cette visite est l’occasion de replonger dans l’histoire des tumultes et des tourments de la bourgeoisie havraises partie à la conquête du commerce maritime. La pièce maîtresse de ce musée ? Son puit de lumière octogonal qui donne tout son charme à l’édifice.

Pour plus d’informations sur la maison de l’armateur, cliquez ici.

Le Fort de Tourneville

Un petit point histoire rapide pour vous introduire ce lieu : élevé entre 1854 et 1860, le Fort de Tourneville appartenait à la ligne de forts censés protéger la ville après le démantèlement des remparts. Propriété de la ville, ce lieu fut une caserne avant de devenir le siège des Archives municipales, de la bibliothèque scientifique du muséum et de nombreuses associations culturelles.

Façade du Fort de Tourneville.
@Bea Recreation

Aujourd’hui, le but principal du Fort est de valoriser et de diffuser les musiques actuelles et l’Art. Le Fort possède une programmation très diversifiée d’expositions, de concerts et de spectacles à des prix très corrects (certains événements sont parfois même gratuits.)

À l’intérieur de ce Fort, vous tomberez nez à nez avec l’une des constructions les plus appréciées des jeunes Havrais depuis son arrivée en 2013 : le Tetris.

Entrée du Tetris.
@Cecile76

Formé de nombreux conteneurs multicolores qui s’imbriquent telles les pièces du fameux jeu vidéo « Tetris », cet édifice contient de nombreuses salles qui accueillent toute l’année tous les styles musicaux : jazz, rap, hip-hop, électro… Mais également des performances et des expositions sur le thème des arts numériques.

Le gros point positif du Fort : l’équipe du Fort et du Tetris accueille chaque année au mois de Septembre ou au mois d’Octobre l’un des plus gros festivals de Normandie : le Ouest Park.

Ouest Park 2017.
@ouestpark

Et autant vous dire que le festival vaut le détour : des décors sortis tout droit d’un monde futuriste et imaginaire, des chapiteaux gigantesques, des guirlandes lumineuses, des jeux vidéo projetés sur des écrans de plus de 20 mètres, etc.

Ouest Park 2018.
@Wilfred Lamotte

Chaque année, l’animation est saluée par la critique tout comme la sélection des artistes. Pour ne citer que quelques grands noms qui ont foulé le sol havrais : Roméo Elvis, Birkin, Comah, Caballero et Jean-Jass, Metronomy, Thérapie Taxi, Rilès, The Shoes, Birdy Nam Nam, Izia, Aaron, et bien d’autres encore.

Pour plus d’informations sur le Fort de Tourneville, cliquez ici.

Pour plus d’informations sur le Tétris, cliquez ici.

Le Funiculaire ou l’escalier Montmonrency.

Pour accéder au meilleur panorama, il faut monter dans la ville haute, vers la rue Félix Faure. Pour accéder à ce point de vue, plusieurs moyens s’offrent à vous : la voiture, les escaliers, ou bien le funiculaire. (mais vous aurez compris qu’on vous recommande chaudement de choisir les deux dernières options.)

Le Funiculaire du Havre.
@wikipédia

Le Funiculaire du Havre, appelé affectueusement « Funi » par les locaux, est l’un des plus vieux funiculaires de France. Inauguré en 1890, il est aujourd’hui toujours en service et relie chaque jour la station basse à la station haute. Un moyen original et fun de visiter la ville et d’admirer la vue le temps d’une petite ascension en cabine.

Esscalier Montmorency.
@le parisien

Si vous êtes plus courageux, l’escalier Montmorency est fait pour vous ! En 2018, l’artiste Miguel Do Amaral a repeint les 532 contremarches avec l’aide de la ville, des habitants et des enfants. Ce projet participatif à servi à l’embellissement de ce passage qui est désormais une mosaïque géante à ciel ouvert. Cette œuvre rend donc la montée beaucoup plus agréable et intéressante pour tous les amateur de street art.

Pour en savoir plus sur le Funiculaire, cliquez ici.

Alors convaincus ?

J’adore l’art, je m’inscris illico à la newsletter Museum

Oui, je veux tout savoir sur le monde merveilleux de l’art, être au courant des meilleures expositions du moment, des nouveaux programmes et des événements de la chaîne, recevoir des entrées gratuites pour les musées près de chez moi, gagner des livres d’art et des catalogues d’exposition…

Derniers articles